Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corse : le drôle d'été des petits villages

-
Par , France Bleu RCFM

La crise sanitaire a eu des effets dans les coins les plus fréquentés de la Corse, mais aussi dans les villages plus reculés. Entre les touristes qui ont annulé leur voyage et une partie de la diaspora qui n'est pas venu, l'été est particulier.

A Campana, la diaspora aide un peu à remplir la terrasse dans un été calme.
A Campana, la diaspora aide un peu à remplir la terrasse dans un été calme. © Radio France - Evan Lebastard

A Piedicroce, au cœur de la Castagniccia, il faut regarder les deux terrasses du village à midi pour comprendre ce drôle d'été. Presque désertes. Paul-Marie Raffalli élève des bêtes et l'été il sert sa charcuterie dans le bar-restaurant à côté de l'église. Il ne peut que se désoler "il n'y a pas de passage, et ma charcuterie est toujours accrochée à la cave.

Seuls en terrasses, une table de cinq. Ils viennent de Bourg-en-Bresse, dans l'Ain. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils ne sont pas dérangés. "On se retrouve seuls en terrasse, c'est assez calme", reconnaît Marc. "C'est peut-être un peu dommage pour les gens d'ici mais pour nous c'est bien !"

"Beaucoup d'anciens ne sont pas venus cet été"

Ce qui fait la vie du village l'été c'est aussi la diaspora, ces Corses partis sur le continent ou à l'étranger. Un peu plus haut à Campana au café, Erick avocat à Marseille n'a pas perturbé ses habitudes. "Je ne réfléchis jamais quand il s'agit de revenir chez moi." Avec lui un de ses fils venu de Genève et l'autre de Maison-Alfort. Pourtant tous n'ont pas fait le même choix de revenir au village cet été. 

Au comptoir, Norbert, l'ancien facteur explique qu'il a dû annuler une cousinade. Beaucoup d'anciens ne feront pas le voyage cette année. "Certains qui viennent toutes les années ne sont pas venus", regrette Norbert. "A cause du prix des billets mais aussi parce qu'ils sont fragiles." Un mois de juillet étrange donc, mais beaucoup espèrent un retour à la normal d'ici la fin de l'été.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess