Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Corse : les producteurs de clémentines en difficulté

vendredi 30 novembre 2018 à 6:51 Par Alexandre Sanguinetti et Pierre-Louis Sardi, France Bleu RCFM

La situation se s'arrange pas pour les producteurs de clémentines insulaires, toujours victimes du conflit des gilets jaunes.

François-Xavier Ceccoli, Corsica Comptoir
François-Xavier Ceccoli, Corsica Comptoir © Radio France - Alexandre Sanguinetti

Corse, France

François Xavier Ceccoli fait point de la situation

Sur le continent les enseignes de la grande distribution ont décidé de stopper la commercialisation de la clémentine corse. "La grand distribution préfère annuler ses commandes que de jeter les produits ensuite", précise François Xavier Ceccoli , le président du groupement de producteurs Corsica comptoir, l'un des trois groupement de producteurs insulaires.

François-Xavier Ceccoli, Corsica Comptoir

Il y a quelques jours déjà, ces producteurs avaient décidé d'attendre une embellie dans le conflit des gilets jaunes pour continuer de récolter leurs fruits. Mais l'embellie se fait attendre et les méventes sont à ce jour estimées à 25%. Une situation qui a conduit un producteur à déverser ses clémentines sur le sol. "Sans doute une geste de dépit et de colère", tempère François Xavier Ceccoli, "il est vrai qu'il faut trouver d'autres solutions, des solutions plus pérennes que de jeter des fruits sur le bord des routes".

François-Xavier Ceccoli évoque un sentiment paradoxal vis-à-vis des Gilets Jaunes

Ce conflit des gilets jaunes qui induit un sentiment paradoxal chez les exploitants : "qui, aujourd'hui, pourrait contredire les gilets jaunes, surtout ici, en milieu rural, sur le coût des carburants, les pensions de retraite en baisse, etc... mais d'un autre côté, vous avez des producteurs de clémentines qui jouent leur récolte et peut-être la survie de leur entreprise", conclut François Xavier Ceccoli.