Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Incendies en Corse : quand la solidarité se substitue aux assurances

vendredi 27 juillet 2018 à 9:16 Par Patrick Rossi et Damien Triomphe, France Bleu RCFM et France Bleu

Les victimes des incendies du début d’année à Chiatra, Sant’Andria di u Cotone et Cervione sont toujours dans l’attente de leurs indemnisations. Le temps est long pour ceux qui ont tout perdu. Heureusement, la solidarité insulaire et la générosité des corses leur permettent de tenir le coup.

A Chiatra, la solidarité se substitue actuellement aux assurances
A Chiatra, la solidarité se substitue actuellement aux assurances © Radio France -

Corse, France

Il y a plus de 6 mois maintenant, les communes de Chiatra, Sant'Andria di u Cotone et Cervione étaient ravagées par un incendie. Les flammes, attisées par un vent tempétueux, avaient détruit plus de 1 600 hectares de végétation. Mais pas seulement. Plusieurs exploitations agricoles et habitations étaient également parties en fumée. Dans ces trois communes, personnes n’a oublié ces moments douloureux. Et sur le terrain, ion s’efforce aujourd’hui encore à effacer les traces de cette catastrophe. Un travail de força pourrait-on dire, sans grands moyens, notamment financiers. Les sinistrés attendent toujours, pour la plupart, l'argent des assurances.
José Laîné, est berger à Cervione. Le feu a réduit à néant son exploitation. Il a certes reconstruit sa bergerie. Mais la reconstitution du troupeau est bien plus longue. Ses revenus sont nuls. Le dossier constitué pour bénéficier du RSA n’a toujours pas abouti. Comme d’autres, il se sent abandonner et regrette que rien ne soit fait pour prévenir de nouvelles catastrophes.

José Lainé : " je suis en colère, nous sommes abandonnés "

La solidarité des associations des maires

La générosité des corses n’est plus à démontrer. Elle s’est vérifiée une nouvelle fois jeudi 26 juillet. Les associations départementales des maires et les présidents d’EPCI de Haute-Corse et de Corse du Sud avaient lancé deux souscriptions pour venir en aide à ces trois communes sinistrées. Ils ont ainsi récolté 120.000€.
L'argent est destiné à la reconstruction, notamment des réseaux d'eau à Chiatra. « Heureusement qu'il y a eu cette solidarité, parce que s’il faut attendre les assurances … » a indiqué Pancrace Maurizi, la maire de Chiatra.

Pancrace Maurizi : « Heureusement qu'il y a eu cette solidarité, parce que s’il faut attendre les assurances … »