Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Corse : "Viulenze contr'à e donne, mai più !"

-
Par , France Bleu RCFM

"Donne Arritte" c'est sous cette bannière qu’a été organisée, pour la première fois ce week-end à Erbalunga, un concert et une rencontre-débat afin de lutter contre les violences faites aux femmes.

Erbalunga, théâtre d'un concert et d'une rencontre-débat pour lutter contre les violences faites aux femmes.
Erbalunga, théâtre d'un concert et d'une rencontre-débat pour lutter contre les violences faites aux femmes. © Maxppp -

Corse - France

Une journée pour réfléchir et trouver des solutions aux violences faites aux femmes. C’est à Erbalunga (Cap-Corse) que s’estd éroulée cette journée ; En 10 ans, en Corse, 8 femmes sont mortes des coups portés par leur compagnon ou ex-compagnon. Cette année, au niveau national, le chiffre de 109 feminicides a été dépassé. 223.000 femmes ont déclaré subir des violences physiques, sexuelles, psychologiques. 

39/19

Le 39/19, le numéro vert mis en place au début du Grenelle des violences faites aux femmes, croule sous les appels. Ce week-end donc, à Erbalunga, « Donne Arrite - Femme Debout » organisait une journée pour libérer la parole. Une manifestation à laquelle participait notamment Ernestine Ronai, membre du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes et créatrice du premier observatoire des violences faites aux femmes (En Seine-Saint-Denis).

"Viulenze contr'à e donne, mai più !"

Dans l'assistance, les témoignages ont également pointé du doigt l'inefficacité, parfois, des dispositifs actuels d'accueil et d'écoute des victimes. Les autorités, les pouvoirs publics, à l'image de la Collectivité de Corse, ont répondu en annonçant la mise en place prochaine de nouvelles mesures, dont un observatoire territorial des violences faites aux femmes. La Collectivité de Corse a également souligné que 6 appartements seraient spécifiquement dédiés à la prise en charge des victimes.

Choix de la station

France Bleu