Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Côte d'Opale : arrivée du pass sanitaire, au parc d'attractions de Bagatelle

-
Par , France Bleu Nord

Depuis ce mercredi, le parc d’attractions, situé près de Berck, filtre ses visiteurs pour n’accepter que ceux qui sont détenteur d’un pass sanitaire. Cela ne concerne que les plus de 18 ans, mais à Bagatelle, ce sont souvent les accompagnants des enfants. Le parc a dû s'organiser.

Avec ses 6.000 visiteurs par jour, le parc d'attractions de Bagatelle, à Merlimont, près de Berck, met en place le pass sanitaire à compter de ce mercredi.
Avec ses 6.000 visiteurs par jour, le parc d'attractions de Bagatelle, à Merlimont, près de Berck, met en place le pass sanitaire à compter de ce mercredi. © Radio France - Matthieu Darriet

Au parc Bagatelle, à Merlimont, dans le Pas-de-Calais, en plus des bornes de gel et de la désinfection des attractions toutes les 20 minutes, déjà en cours depuis longtemps, un filtrage des visiteurs est instauré, bien avant les caisses. 

François-Jérôme Parent est le directeur du parc : "Nous avons tous les systèmes de scannage en place. Nous avons aussi installé des tentes pour permettre de réaliser des tests antigéniques, pour les situations de secours. Et nous aurons onze personnes au lieu de trois habituellement pour gérer les accès au site."

Le parc Bagatelle met en place un filtrage des visiteurs, bien en amont des caisses, pour contrôler le pass sanitaire.
Le parc Bagatelle met en place un filtrage des visiteurs, bien en amont des caisses, pour contrôler le pass sanitaire. © Radio France - Matthieu Darriet

Le parc de bagatelle a donc fait appel à un laboratoire pour les tests (par exemple, pour un accompagnant de groupe qui ne serait pas vacciné) et sollicité l'aide de la Protection civile pour le filtrage. Et pour ses salariés, dont l'effectif est maintenu à 200 personnes, une grande majorité est déjà vaccinée  avec les deux doses. Et pour ceux qui ne sont pas encore à jour, la direction propose des tests réguliers, avec des infirmiers sur le site.

La fréquentation va chuter

Habituellement, le parc accueille entre 4.000 et 6.000 personnes par jour, avec parfois des pointes à 10.000 visiteurs, au cœur du mois d'août. Et, dès le lendemain des annonces présidentielles, la fréquentation a bondi, avec un doublement du nombre d'entrées, par rapport à des journées classiques de juillet. 

Il y aura donc nécessairement une chute de le fréquentation, en raison du pass sanitaire, anticipe la direction. Surtout quand elle découvre les nombreux messages acerbes qu'elle reçoit sur les réseaux sociaux, parfois accompagnés de menaces des anti-vaccins. 

Francois-Jérôme Parent, directeur du parc Bagatelle : "avec le pass sanitaire, nous risquons une perte d'activité de 70%, alors que l'année dernière a déjà été très compliquée."
Francois-Jérôme Parent, directeur du parc Bagatelle : "avec le pass sanitaire, nous risquons une perte d'activité de 70%, alors que l'année dernière a déjà été très compliquée." © Radio France - Matthieu Darriet

François-Jérôme Parent explique : "avec le pass sanitaire, on voit une grosse chute des réservations, dès ce mercredi. Nous comprenons bien la nécessité de le mettre en place, mais pour notre profession, nous risquons une perte de 70%, alors que l'année dernière a été déjà très compliquée. On espère qu'il y aura des aides de l'Etat."

Le masque reste obligatoire à Bagatelle, les clients sont demandeurs, assure la direction, même si le gouvernement a ouvert la porte à son retrait, s’il y a contrôle du pass sanitaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess