Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Côte d'Opale : une belle saison touristique, malgré tout

-
Par , France Bleu Nord

C'est une saison étrange, avec la covid-19, mais c'est une saison réussie. Voilà ce qui ressort de la tournée effectuée ces jours-ci par le Comité régional du tourisme. Une délégation était en visite à Dunkerque, Hesdin, Azincourt ou encore au Touquet.

Au Touquet, comme sur l'ensemble de la Côte d'Opale, l'été 2020 restera comme une belle saison, en terme de fréquentation.
Au Touquet, comme sur l'ensemble de la Côte d'Opale, l'été 2020 restera comme une belle saison, en terme de fréquentation. © Radio France - Matthieu Darriet

Au Touquet, malgré les nombreux panneaux avec des messages de prévention et puis les maques omniprésents, les vacanciers en profite et sont nombreux, plus que l’année dernière, observe Julie, aux premières loges, sur la plage, au bar-restaurant Les pirates : "Il y a un petit peu plus de monde. Les gens sont moins partis à l'étranger donc forcément ici on a du monde." L'absence des vacanciers étrangers est largement compensée par les Français, venus de la région et des régions voisines.

Au Touquet, le port du masque obligatoire et les panneaux de prévention n'ont pas découragé les vacanciers, nombreux.
Au Touquet, le port du masque obligatoire et les panneaux de prévention n'ont pas découragé les vacanciers, nombreux. © Radio France - Matthieu Darriet

Mais il a fallu tenir compte du contexte sanitaire. "Après, on travaille différemment, en respectant toutes les règles, poursuit Julie. C'est pas marrant de faire la guerre des masques, c'est pas marrant tout ça ! Mais on fait au mieux et ça se passe très bien. Les clients sont en mode détente, donc tout va très bien."

C'est une belle saison pour nous et on espère aussi avoir une belle arrière-saison, bien ensoleillée.

Les professionnels ont su s’adapter et rassurer, par des jauges réduites et de la distanciation sociale. Et ceux qui travaillent sur la côte ont le sourire, souligne Frédéric Leturque, le Président du Comité régional du tourisme : "On a plus que sauver les meubles sur les secteurs littoraux, où nous avons des taux de remplissage qui sont tout à fait honnêtes. Au Touquet, depuis le mois de juin, c'est rempli."

Le tourisme d'affaires est à revoir

Le problème, c'est pour les villes à l'intérieur des terres. "C'est plus compliqué dans certains secteurs, dans certaines villes, comme dans la métropole Lille, poursuit Frédéric Leturque. Dans des villes où finalement le tourisme était organisé autour du tourisme d'affaires, là il y a besoin encore de travailler sur le monde d'après."

Et cela passera probablement par du tourisme d‘entreprise sur des formats plus petits, avec moins de monde réuni ensemble. C’est donc tout une offre qui va devoir être revue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess