Société

Côte-d'Or : à Francheville la mairie cherche un repreneur pour la Clairière

Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne mardi 21 avril 2015 à 10:42

le commerce de proximite a t'il de l'avenir
le commerce de proximite a t'il de l'avenir © maxppp

La désertification rurale, c'est l'angoisse des maires de petites communes et quand le dernier commerce d'un village menace de fermer, il y a urgence pour trouver un repreneur. C'est ce qui se passe à Francheville, à vingt kilomètres de Dijon.

La Clairière, c'est le nom du Café-Restaurant-Gîte, seul commerce de Francheville, un petit village côte-d'orien de 270 âmes. Le couple, gérant des lieux, souhaite prendre sa retraite après 8 ans de bons et loyaux services. Alors pour assurer la continuité de ce commerce, ouvert depuis plus de vingt ans, la mairie cherche à leur trouver rapidement des successeurs. Gilles Duthu, le maire, n'hésite pas à mouiller sa chemise pour promouvoir la Clairière et susciter des candidatures.

Gilles Duthu, le maire de Francheville

 

Willy et Jacqueline Burckalter ont chacun 65 ans. Et même s'ils rêvent désormais de prendre un repos mérité, ils affirment s'être beaucoup plu mais pour eux il est temps de partir. En attendant, l'arrivée d'un repreneur, le café-restaurant-gîte reste ouvert du lundi au dimanche de 11 à 20 heures, sauf le mercredi. Toute personne intéressée peut contacter la Clairière au 03 80 35 05 11 ou la mairie de Francheville.

Willy et Jacqueline Burckalter, les gérants de la Clairière à Francheville (21)