Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Côte-d'Or : ils réclament l'abolition des armes nucléaires et la reconversion du CEA de Valduc

-
Par , France Bleu Bourgogne

Des militants de plusieurs associations anti-nucléaires venus de toute la France sont à Dijon cette semaine. En France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Côte-d'Ivoire, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis ils se mobilisent pour dénoncer les armes nucléaires.

Quelques militants lors d'une intervention (illustration)
Quelques militants lors d'une intervention (illustration) - DR

Dijon - France

Quatre jours de jeûne pour exiger l'abolition des armes nucléaires. Au Royaume-Uni, en Allemagne, en Côte-d'Ivoire, en Nouvelle-Zélande et en France c'est ce mardi 6 août 2019 que débute le 6e "Jeûne-action international". Une opération menée par de nombreuses associations à l'occasion de la commémoration des 74 ans des bombardements d'Hiroshima (le 6 août) et Nagasaki (le 9 août). 

Le CEA Valduc dans le collimateur

Cette opération est relayée chez nous à Dijon et en Côte-d'Or en raison de la présence du CEA Valduc de Salives, à 50 kilomètres au Nord de la Capitale des Ducs de Bourgogne. 80 militants venus de toute la France doivent se retrouver dès 11 heures ce mardi matin, sur la Place de la Libération. Suivront cette semaine des déambulations, des spectacles, des concerts place du Bareuzai et devant la mairie. 

Le temps fort : une manifestation jeudi

Mais l'un des temps forts, comme d'habitude, ce sera jeudi avec une manifestation non-violente devant le CEA Valduc de 10 heures à 13 heures. Manifestation en chansons avec les "BURE-haleurs". Dominique Lalanne est membre du collectif "Abolition des armes nucléaires Maison de vigilance". "Ce centre là entretient les bombes nucléaires françaises. On a 300 bombes qu'il faut entretenir régulièrement. Et ensuite c'est dans ce centre du CEA que des expériences sont faites pour mettre au point de nouvelles bombes nucléaires".

Dominique Lalanne

Alerter l'opinion"

Patrice Bouveret, responsable de "l'Observatoire des Armements", un centre indépendant d’expertise et de documentation sur les risques nucléaires, sera lui aussi présent à Dijon. "C'est pour inviter la population à se mobiliser pour le désarmement nucléaire. Nous sommes actuellement dans _une période de tensions avec la relance de la course à l'armement_. Nous voulons alerter l'opinion là-dessus". 

Reconvertir le CEA Valduc

Dans le département ces associatifs militent pour la "reconversion du CEA Valduc vers les énergies alternatives" comme l'explique Dominique Lalanne. "On ne veut pas mettre les gens qui travaillent là bas au chômage mais le CEA est en principe un commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives. Si tous ces gens travaillaient en faveur des énergies alternatives on se dit que ce serait utile pour l'avenir, bref c'est _une reconversion tout à fait souhaitable_."

Patrice Bouveret

Les manifestants défileront dans les rues de Dijon sous un dirigeable en forme de bombe  - Aucun(e)
Les manifestants défileront dans les rues de Dijon sous un dirigeable en forme de bombe - DR

Rupture du jeûne vendredi avec la mairie de Dijon

C'est ce vendredi 9 août, jour anniversaire du bombardement de Nagasaki, à 13 heures qu'aura lieu la collation de rupture de jeûne offerte par la mairie de Dijon au sein des cuisines Ducales. Ce 6e "Jeûne-action international" est organisé par les associations ou collectifs d'association "Abolition des armes nucléaires-Maison de Vigilance" ; "Agir pour le désarmement nucléaire Franche-Comté" ; "Les Amis de la Terre Côte-d’Or" ou encore le "Mouvement de la Paix 21" ; le "Réseau Sortir du nucléaire 21". Avec le soutien de la Mairie de Dijon ville membre des "Maires pour la paix".  

Les explications de notre reporter

Demandez le programme ! 

6 août : 11 h : Place de la Libération, commémoration du bombardement de Hiroshima, en présence d’un représentant du Maire de Dijon, ville adhérente de Maires pour la PAIX, et avec la prestation d'artistes lyriques (JS Bach, Francis Poulenc, Kazuo Fukushima). 12 h-18 h : Stands place François Rude — stage théâtre invisible — déambulation avec dirigeable — spectacle, concert des BURE-Haleurs  - 20 h : Film + débat "La bombe et nous" de Xavier-Marie Bonnot. France. 2017. A l'Eldorado www.cinema-eldorado.fr  Sommes-nous pris au piège de l’arme nucléaire ? Peut-on vivre sans elle ? Peut-on penser le monde autrement que par un équilibre de la terreur ? Est-elle, au contraire, un gage de paix et de stabilité ?   

7 août : 10 h-18 h : Stands place François Rude — déambulation avec dirigeable — Die In — animation théâtre invisible — spectacle, concert des BURE-haleurs. 

8 août : 10 h –13 h : Manifestation non-violente à Valduc. Animations, chansons avec les BURE-haleurs.  Rendez-vous à 10 h devant le CEA (D101K, 21580 Salives)   Covoiturage de Dijon,  RDV 8h 55 Cours Fleury, devant le fleuriste qui fait l'angle, près du char.  - 10 h-18 h : Stands place François Rude — déambulation avec dirigeable — Die In — animation théâtre invisible — spectacle et concert   

9 août : 10 h-10 h50 : Déambulation dans le centre-ville, avec le dirigeable  - 11 h : Place de la Libération, commémoration du bombardement de Nagasaki, en présence d’un représentant du Maire de Dijon, ville adhérente de Maires pour la PAIX  - 13 h Collation de rupture de jeûne offerte par la Mairie de Dijon, Cuisines ducales.