Société

Côtes d'Armor : des riverains excédés par un lieu de rencontre pas comme les autres

Par Johan Moison, France Bleu Armorique mardi 8 avril 2014 à 19:10 Mis à jour le mercredi 9 avril 2014 à 10:01

L'aire de la chapelle est située entre Etables-sur-mer et Saint-Quay-Portrieux
L'aire de la chapelle est située entre Etables-sur-mer et Saint-Quay-Portrieux © Radio France

A Etables-sur-mer dans les Côtes d'Armor, l'aire de la Chapelle, qui surplombe la mer, est devenue un lieu de rencontre. Des riverains excédés viennent de déposer une pétition en mairie. Au total, 314 signatures ont été recueillies en deux jours.

La petite chapelle Notre-Dame d'Espérance située le long de la route départementale surplombe la mer. La vue est magnifique. Il y a des tables de pique-nique, un grand champ, des bosquets. Endroit idéal pour les amoureux de la nature. Et semble-t-il pour les amoureux... tout court. "Il y a des choses pas très jolies qui se passent là, on trouve de nombreuses capotes et différents accessoires qui peuvent servir à des choses pas très catholiques" , se plaint Véronik, une riveraine. "Il peut y avoir jusqu'à 15 voitures garées là, on voit des messieurs marcher sur l'aire, les mains dans les poches en attendant leur tour, c'est tous les jours pareil sauf les jours de pluie".

L'aire est référencée sur des sites internet de rencontres

"Ils font même leurs petites histoires sur les tables de pique-nique, ce n'est pas très correct, en plus à côté d'une chapelle" , se désole Sylvie une autre riveraine qui n'ose même plus se promener sur cette aire. Elle ajoute : "ça ne date pas d'aujourd'hui mais ça prend une ampleur phénoménale car l'aire est référencée sur des sites internet, ce sont des réseaux très bien organisés" .

Les bosquets bientôt défrichés

En deux jours, 314 personnes ont signé la pétition "Préservons le site naturel de l'aire de la Chapelle". "Nous ne sommes pas homophobes" , précise Véronik, "on veut juste que l'aire de la Chapelle reste propre". Le maire, Gérard Losc, assure avoir pris "cette afffaire à bras le corps". Une réunion de la commission "Environnement et patrimoine naturel" avec les riverains est prévue ce samedi. Les gendarmes multiplient les rondes. Des contacts ont également été pris avec les hébergeurs des sites internet. Et les bosquets vont être prochainnement défrichés.

Chapelle de la drague 1

Partager sur :