Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Arrêts de travail : les médecins des Côtes d'Armor ne veulent plus être jugés sur des statistiques

jeudi 4 octobre 2018 à 19:49 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Dans les Côtes d'Armor, les médecins en ont assez des contrôles de leurs prescriptions, notamment d'arrêts de travail, par la C.P.A.M. Une cinquantaine de généralistes a manifesté ce jeudi après-midi à Saint-Brieuc pour dénoncer ce qu'ils appellent "le délit statistique".

Le siège de la C.P.A.M dans les Côtes d'Armor à Saint-Brieuc
Le siège de la C.P.A.M dans les Côtes d'Armor à Saint-Brieuc © Radio France - Johan Moison

Saint-Brieuc, France

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie a pris l'habitude de convoquer les médecins aux profils atypiques. Autrement dit, les médecins qui ne rentrent pas dans les statistiques. Exemple : ce jeudi après-midi, un médecin de Ploufragan (22) était convoqué parce qu'il prescrit trop d'arrêts maladies par rapport à la moyenne régionale. Ce sont des entretiens individuels. 

"On a un peu l'impression d'être des gamins qui se font taper sur les doigts parce qu'ils ont un mauvais carnet de notes", explique Jacques Toudic, généraliste depuis plus de 30 ans à Pordic près de Saint-Brieuc. "Moi-même, j'ai été convoqué en 2015. Si on trouve que je fais mal [mon travail], on peut me le dire gentiment en réunion mais pas individuellement, certains collègues vivent très mal ces entretiens"

Je veux aider les gens, je ne veux pas être jugé sur des statistiques qui n'ont pas de rapport avec la réalité de mon quotidien, lance un médecin

"On est dans notre rôle d'accompagnement sur le bon usage des arrêts de travail", précise de son côté la nouvelle directrice de la C.P.A.M des Côtes d'Armor, Elodie Poullin. "Ce sont des entretiens de sensibilisation, d'échanges pour comprendre ce qui peut amener un médecin à prescrire plus d'arrêts que ses confrères du même bassin". 

Depuis le début de l'année, le nombre d'arrêts de travail est en hausse de 6 % en Bretagne contre 3 % au niveau national.