Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Côtes-d'Armor : une propriétaire de chevaux veut accueillir des "gardiens" sur son champ pour les protéger

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Aurélie, une Costarmoricaine de 30 ans, cherche à accueillir des "gardiens" sur le champ où sont installés ses chevaux près de Dinan, dans les Côtes-d'Armor. Elle a trouvé cette idée peu coûteuse pour les protéger face à des actes de mutilation qui visent les équidés depuis quelques mois.

Hadès et Flower, les deux chevaux d'Aurélie Sénéca, vivent dans un champ de 6000 mètres carrés près de Dinan, dans les Côtes-d'Armor.
Hadès et Flower, les deux chevaux d'Aurélie Sénéca, vivent dans un champ de 6000 mètres carrés près de Dinan, dans les Côtes-d'Armor. - Aurélie Sénéca

Comment protéger ses chevaux face à des actes de mutilation qui se multiplient depuis plusieurs mois un peu partout en France ? Pour y répondre, une Costarmoricaine, passionnée de cheval, s'est creusé la tête et il y a deux deux jours elle a posté une annonce sur Facebook qui a eu beaucoup de succès : Aurélie cherche à accueillir des gens sur le terrain de 6000 mètres carrés où sont installés ses chevaux près de Dinan, dans les Côtes-d'Armor. Cette trentenaire ne pensait pas recevoir autant de réponses de personnes intéressées. Son annonce a été partagée plus de 15 000 fois.

Une vingtaine de candidats potentiels

Cette propriétaire de chevaux a cherché plusieurs solutions mais la présence de "gardiens" est la moins coûteuse qu'elle ait trouvée pour les protéger d'actes de barbarie. "Rien qu'une caméra, ça coûte 200 euros minimum. On n'est pas forcément tous riches", raconte la trentenaire, qui fait des ménages. _"_Je ne peux pas faire de rondes la nuit car j'ai des enfants en bas âge et mon conjoint part en déplacement toutes les semaines donc je ne peux pas laisser mes enfants seuls à la maison la nuit. Je me suis dit qu'il faudrait une présence la nuit sur le terrain", retrace Aurélie.

Au début, j'ai pensé mettre un chien de garde mais vu comment ils empoisonnent les chevaux, c'est facile de le faire sur un chien.              
Aurélie, une propriétaire de chevaux costarmoricaine

Depuis qu'elle a posté son annonce ce lundi, les messages continuent d'affluer : Aurélie ne sait plus où donner de la tête. "J'arrive même pas à les compter, tellement j'en ai eus. Ça été partagé vraiment partout, je n'arrive même pas à suivre. Pour moi, c'était normal de proposer quelque chose comme ça et je ne pensais vraiment pas faire le buzz", s'amuse-t-elle, encore étonnée.

Aurélie "aime les gens", elle a donc naturellement pensé à accueillir des personnes en camping-car par exemple sur son terrain. Parmi l'ensemble des messages qu'elle a reçus, il y a une vingtaine de candidats sérieux. Aurélie va presque devoir faire passer des entretiens d'embauche.  "Le fait qu'il n'y ait ni eau ni électricité sur le terrain, ça limite les candidats. Je ne sais pas du tout comment je vais sélectionner. Je pense que je vais rencontrer les gens dans un premier temps", détaille la propriétaire de Hadès et Flower, les deux chevaux.

Cette propriétaire de chevaux n'a pas de critère en tête, pas d'âge ni de sexe. Elle sait juste qu'elle veut des gens qui aiment les animaux et qui soient réactifs pour appeler rapidement les gendarmes en cas d'intrusion sur le terrain.

Eux, ils auront un pied à terre et moi ça m'arrange parce qu'il y aura une présence la nuit et s'il y a un bruit on sera alertés.          
Aurélie, une propriétaire de chevaux près de Dinan

Choix de la station

À venir dansDanssecondess