Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Coup d'envoi des soldes : regain d'activité pour les commerçants à Tours ?

mercredi 9 janvier 2019 à 6:46 Par Yvan Plantey, France Bleu Touraine

Après un mois et demi particulièrement difficile, les magasins tourangeaux comptent-ils vraiment sur les soldes pour faire repartir leur chiffre d'affaires à la hausse ?

Avec une baisse de 30% du chiffre d'affaires mensuel en décembre, les soldes vont-ils relancer les commerçants tourangeaux ?
Avec une baisse de 30% du chiffre d'affaires mensuel en décembre, les soldes vont-ils relancer les commerçants tourangeaux ? © Maxppp - Sebastien JARRY

Tours, France

C'est un classique des débuts d'année : chaque premier ou deuxième mercredi de Janvier, place aux soldes ! Cette année, la chasse aux bonnes affaires s'ouvre dans un contexte particulièrement difficile, sur fond de crise sociale. Les rassemblements des gilets jaunes ont déjà eu un impact sur le chiffre d'affaires des commerçants : en moyenne, les magasins ont perdu entre -20% et -30% au mois de décembre 2018, par rapport à l'exercice précédent à la même époque. 

Un contexte toujours chaotique

Face à la nouvelle mobilisation prévue ce samedi, l'objectif des commerçants reste donc flou. Les samedis de manifestations des gilets jaunes, l'activité de ce magasin de maroquinerie Rue de Bordeaux a par exemple été divisé par 4. Dés lors, l'objectif essentiel pour cette période de soldes est avant tout de retrouver du lien avec des clients, qui désertent le centre-ville par peur. "Je ne sais pas comment vont évoluer ces soldes, on est dans le néant. On voudrait déjà que les clients soient remotivés", souhaite Martine, la gérante. 

Les soldes n'ont plus forcément la cote !

Outre la baisse du pouvoir d'achat, les soldes sont désormais précédées par une période de ventes privées, comme cela a été le cas après Noël. Résultat, l'attente se dilue et les clients n'attendent plus les démarques des soldes pour acheter. "Avec des promotions réparties sur toute l'année, il n'y a plus l'effet solde que l'on pouvait espérer avant", précise Julie, responsable d'une boutique de vêtements pour enfants, rue Nationale, même si des clients rencontrés affirment qu'il y a quand même une complémentarité entre les deux périodes.

Encore, le développement des entreprises de commerce électronique fragilisent directement les boutiques tourangelles. Des plateformes comme Vente-privée.com ou Asos sont très prisées par les jeunes et s'imposent dans les réflexes d'achats. "Les vêtements sont de même qualité. Et le renvoi des vêtements est gratuit !", affirme Enora, 19 ans, qui peut acheter des vêtements soldés sur Internet toute l'année sur son smartphone. 

Plus local, la multiplication des parkings payants est une raison supplémentaire de la baisse de fréquentation pour cette directrice d'un magasin de cosmétiques situé rue de Bordeaux... 

Ça fait déjà un petit moment qu'on constate que le centre-ville se désertifie, ça amoindrit les soldes - Virginie, gérante.

Raccourcir la période des soldes : une bonne option pour redonner de l'intérêt ?

Actuellement fixée à six semaines, le gouvernement compte réduire la période de ces soldes à quatre semaines. Un projet de loi actuellement examiné par le Sénat va dans ce sens. La mesure avait même failli être adoptée avant le début de ces soldes d'hiver. "Pour les soldes, ce sont toujours les 15 premiers jours les plus forts. On travaillerait mieux juste avec cette durée-là", insiste Nadia Malbec, co-présidente des Vitrines de Tours. Et si voulez en profiter, précisons que les soldes vont durer jusqu'au mardi 18 février.

Alexandre Lepère