Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Coup de pouce vélo" : près de 2 millions de personnes ont profité de la prime pour réparer leur vélo

-
Par , France Bleu

Dernier jour aujourd'hui pour profiter de la prime à la réparation des vélos. Le dispositif "coup de pouce vélo" mis en place en mai dernier prend fin mercredi soir. Cette aide de l'Etat de 50 euros pour remettre en selle son vieux vélo a été un véritable succès.

La fin du "coup de pouce vélo" : la prime qui a permis de financer 1,9 million de réparations de vélos s'arrête mercredi.
La fin du "coup de pouce vélo" : la prime qui a permis de financer 1,9 million de réparations de vélos s'arrête mercredi. © Radio France - Alexandre Chassignon

Lancée en mai 2020, la prime "coup de pouce vélo" destinée à réparer les vélos prend fin mercredi soir. Le dispositif qui avait été prolongé de trois mois en décembre dernier a pleinement profité aux cyclistes et réparateurs.

1,9 millions de vélos réparés

Le gouvernement ne s'attendait pas à un tel engouement : 1,9 million de réparations ont été réalisées au total selon le ministère de la Transition écologique qui tablait initialement sur 100.000. 

"Ça fait ressortir beaucoup de vieux vélos" qui étaient dans les caves, au fond des garages, témoigne sur franceinfo un réparateur dont l'activité est en plein essor. Cela a représenté également un levier pour les associations.

Dynamo, pneu, dérailleurs, chambre à air, patins et câble de frein, la facture s'élève à 82 millions d'euros pour l'Etat. Cette fois le dispositif n'est pas reconduit. Il s'arrête pour de bon ce mercredi soir. 

La priorité maintenant est à la sécurisation des pistes cyclables

"L'Etat n'a pas vocation à subventionner éternellement des réparations de vélos", fait valoir le ministère de la transition écologique qui a d'autres priorités comme l'extension et la sécurisation des "coronapistes"

Ces pistes cyclables provisoires avaient été installées pendant la crise sanitaire afin de proposer une alternative aux transports en commun et à la voiture dans le but de faciliter la distanciation sociale sans aggraver la pollution. Il s'agit de les sécuriser notamment en travaillant sur la continuité des tracés afin d'éviter les intersections dangereuses, source de collisions avec les automobilistes. 10.000 km supplémentaires d'itinéraires pour les vélos ont créés depuis 2017.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess