Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Coupe de France - Bergerac-Lille : les supporters des Girondins et du LOSC interdits de séjour à Libourne

mercredi 1 mars 2017 à 17:31 Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde, France Bleu Nord et France Bleu Périgord

La préfecture de Nouvelle Aquitaine a décidé de classer "à risques" le match de Coupe de France Bergerac-Lille qui doit avoir lieu jeudi soir à Libourne. Une décision qu'elle justifie par les antagonismes entre supporters bordelais et lillois.

Les ultras Marines sont notamment visés par cette interdiction
Les ultras Marines sont notamment visés par cette interdiction © Radio France

Libourne, France

La décision a été communiquée ce mercredi dans l'après-midi : alors que Bergerac affronte Lille ce jeudi soir en 8e de finale de la Coupe de France, le déplacement des supporters des Girondins de Bordeaux et ceux du LOSC est interdit à Libourne, dans le centre-ville, et aux abords du stade Jean-Antoine Moueix à partir du mercredi 1er mars à midi et jusqu'au vendredi 3 mars à midi, soit 48 heures au total.

Des antagonismes importants

La préfecture estime que les antagonismes entre les supporters des deux clubs habitués à en découdre, sont tels, qu'ils justifient une telle interdiction. En décembre dernier, à l’occasion du match de Ligue 1 entre Bordeaux et Lille, une quarantaine de membres de la Losc Army, s’étaient regroupés dans le quartier des Chartrons à Bordeaux en vue de se battre avec une soixantaine d’Ultramarines. Ils avaient été interceptés et placés en garde à vue par les forces de l’ordre.

Une décision qui gâche la fête

De leur côté, les supporters des UltraMarines parlent d'une décision de nature à gâcher la fête du foot qu'est la Coupe de France. Romain Manci, l'un de leurs porte-paroles, estime même qu'il s'agit d'une décision "bête et grotesque."

Romain Manci : "Une décision grotesque!"

Les supporters précisent aussi en souriant qu'ils ont d'autres déplacements à préparer en cette fin de semaine.

"Franchement on a autre chose à faire qu'à aller à Libourne jeudi soir! On prépare plutôt le déplacement des Girondins de vendredi face à Lyon qui est bien plus important !" — Romain Manci, porte parole des Ultramarines

► A lire aussi : Coupe de France : pour Bergerac, le jour de gloire est arrivé