Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des platanes ou un parking ? La question fait polémique à Aix-en-Provence

mardi 19 juillet 2016 à 22:26 Par Victoria Koussa, France Bleu Provence

Réunir les trois places du cœur d'Aix-en-Provence et les rendre piétonnes,c'est le projet de la ville. Pour que le commerce en centre-ville n'en souffre pas, un projet de parking sous le cours des Arts et Métiers se dessine. Au grand dam des platanes.

Les platanes du Cours Mirabeau, à Aix-en-Provence
Les platanes du Cours Mirabeau, à Aix-en-Provence - CC by Andrea Schaffer 2.0

Aix-en-Provence, France

Trois places et un parking. C'est le projet d'une décennie pour la ville d'Aix-en-Provence qui devrait naître après trois ans de travaux, en 2019.

Mais rendre piétonnes les trois places Prêcheur, Madeleine et Verdun, situées en face du palais de justice et prisées par les automobilistes, n'est pas du goût de tout le monde. Notamment des commerçants.

Ils projettent une perte de chiffre d'affaire conséquente, estimée à 25 millions d'euros d'après le rapport d'un expert, commandé par le groupement de commerçants.

Construire un parking

L'idée simple de construire un parking sous-terrain pour rendre accessible le centre-ville aux clients véhiculés pose problème car, pour ce faire, il faudra couper des platanes.

Des arbres qui, en plus de protéger les rues du soleil, font partie du patrimoine d'Aix-en-Provence. L'association de défense des intérêts économiques Prêcheur-Palais s'insurge contre cette décision et colle depuis le week-end dernier des tracts hostiles au projet de la mairie.

Des platanes "malades"

La mairie l'affirme, ces platanes seraient malades. Elle s'appuie sur un rapport que l'association "Pays d'Aix Ecologie" dit n'avoir jamais pu consulter.