Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pannes de téléphone : 355 élus de Drôme et d'Ardèche appellent à l'aide le Premier ministre

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Tous les députés, tous les sénateurs et des maires de tous bords en Drôme et en Ardèche co-signent une lettre adressée ce mardi au Premier ministre Jean Castex. Ils lui demandent de garantir enfin l'accès à la téléphonie fixe en zone rurale.

Beaucoup de lignes sont en attente de réparations, ici à Saint-Jean-Chambre en Ardèche
Beaucoup de lignes sont en attente de réparations, ici à Saint-Jean-Chambre en Ardèche - Gilles Durand

"Si nous vous écrivons aujourd'hui, c'est pour vous livrer cette crue réalité du terrain : l'angoisse, la crainte, l'inquiétude légitime des personnes qui ne peuvent plus appeler les secours et l'usure, la lassitude et parfois même la colère des élus locaux face au manque de considération". C'est une longue lettre que 355 élus de Drôme-Ardèche ont adressé ce mardi au Premier ministre, Jean Castex. Une lettre pour lui demander la mise en application de mesures d'urgence pour garantir un accès à la téléphonie et à internet à toutes et tous, y compris dans les territoires ruraux.

"Ça fait quatre mois que nous avons alerté, il faut accélérer" - La députée drômoise Célia De Lavergne

C'est la députée drômoise LREM Célia De Lavergne qui est à l'origine de cette initiative. Elle était déjà à l'impulsion d'une tribune des élus de la Drôme publiée dans le JDD en décembre. Les élus ardéchois lui avaient emboîté le pas en début d'année. En février, elle a rendu un rapport parlementaire sur les dysfonctionnements du réseau de téléphone fixe. Depuis, il ne se passe rien. "Sur le terrain, ça continue ! Il faut deux semaines, trois semaines, un mois avant que les gens soient réparés. Les maires n'ont pas plus de visibilité sur les délais de réparation. On a une vraie difficulté à obtenir des réponses", explique l'élue de l'arrière-pays drômois. "Je sais qu'Orange a l'intention de proposer des plans d'accompagnement. Mais ça fait quatre mois que nous avons alerté. Il faut accélérer, passer à la mise en oeuvre opérationnelle".

"Il est indispensable que des moyens techniques, humains et financiers dédiés à la maintenance et à l'entretien du réseau cuivre soient identifiés et mobilisés rapidement", soulignent les élus dans leur courrier.

La lettre et la liste des 355 signataires

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess