Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Couvre-feu à 18 h, peur d'un reconfinement : des salons de coiffure à Laval se réorganisent face à la demande

-
Par , France Bleu Mayenne

Au salon Odalyss Coiffure à Laval, on se réorganise car la demande de rendez-vous augmente en cette fin janvier. Les clients mayennais prévoient par crainte d'être reconfinés et avec le couvre-feu à 18 heures, la gérante doit se réorganiser.

Au salon Odalyss Coiffure à Laval, la gérante a choisi d'ouvrir une heure plus tôt le matin pour répondre la demande.
Au salon Odalyss Coiffure à Laval, la gérante a choisi d'ouvrir une heure plus tôt le matin pour répondre la demande. © Radio France - Aurore Richard

Pour ceux qui veulent une petite coupe, une couleur, ce n'est pas évident de dégoter un rendez-vous chez le coiffeur en cette fin janvier, tout simplement, parce que vous êtes nombreux dans ce cas-là. Entre la crainte d'être reconfinés, écartée ce vendredi 29 janvier par le Premier ministre, enfin pour l'instant, et le couvre feu qui oblige les salons à fermer à 18 heures, pas le choix, il faut se réorganiser pour répondre la demande. 

C'est le cas au salon Odalyss Coiffure à Laval, la gérante Pauline Houdayer et sa salariée ont modifié leurs horaires.  "Cette semaine, on a dû ouvrir plus tôt le matin, à 8 au lieu de 9 heures. A la pause déjeuner, on prend 10-15 minutes pour manger et après, c'est non-stop jusqu'à 18 heures pour pouvoir répondre à cette demande un peu plus forte", explique cette commerçante. 

Les gens ont pris rendez-vous cette semaine, ils avaient peur d'être reconfinés

De cette façon, elle arrive à accueillir tout le monde, pour l'instant, elle ne refuse personne. "L'activité est rythmée par les annonces du gouvernement. Cette semaine, j'ai eu beaucoup d'appels parce que les gens avaient peur d'être reconfinés ce week-end. Avec ce que l'on a entendu ce vendredi soir, on a un petit peu de répit mais bon, on est toujours dans le doute", souligne Pauline Houdayer. 

Le dimanche, elle est fermée mais les appels au salon sont transférés chez elle alors Pauline Houdayer s'attend à avoir pas mal de coup de fil et donc, pas mal de rendez-vous encore la semaine prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess