Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Couvre-feu à 18 heures : le foot amateur s'organise en Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le football amateur tente de s'adapter face au couvre-feu avancé à 18 heures. Entraînements en visio ou sur un terrain mais sans contacts, à quoi ressemble le foot en pleine pandémie? Reportage à Mirebeau-sur-Bèze, sur le synthétique du F.C. Mirebellois Pontailler Lamarche.

Les U15 du F.C. Mirebellois Pontailler Lamarche
Les U15 du F.C. Mirebellois Pontailler Lamarche © Radio France - Adrien Beria

Depuis le 15 décembre 2020, les footballeurs amateurs peuvent reprendre les entraînements, dans des conditions sanitaires strictes. À cet impératif s'ajoute une nouvelle contrainte : celle du couvre-feu avancé à 18 heures - en vigueur depuis le 10 janvier 2021 en Côte-d'Or et depuis le 16 janvier dans toute la France. Comment s'organisent les clubs de foot ? Illustration au F.C. Mirebellois Pontailler Lamarche, sur son stade de Mirebeau-sur-Bèze. 

Trouver des créneaux 

Organiser les entraînements, c'est un casse-tête. Tout le monde chez soi à 18 heures, ça laisse peu de temps pour les jeunes qui sortent des cours à 17 heures. Si des U7 aux U11 rien ne change avec des séances maintenues le mercredi, le club a décidé d'utiliser la journée du samedi, libre avec l'absence de matchs, pour faire s'entraîner les sections allant des U13 aux U18 - et le dimanche matin pour les séniors. 

Foot sans contact 

Une fois le créneau d'entraînement trouvé, il faut en plus respecter les nouvelles règles. Pour la reprise du foot, la Fédération française (FFF) a publié un protocole. Les clubs ont "la possibilité d’utiliser un ballon", mais doivent respecter "l’exclusion des contacts entre les pratiquant(e)s". Les entraîneurs doivent donc redoubler d'imagination pour faire jouer les jeunes. Au programme par exemple samedi 17 janvier pour les U15 du F.C. Mirebellois Pontailler Lamarche : créer une action à partir d'une touche, de la remise en jeu à la frappe finale. Uniquement des passes, pas de contacts entre les joueurs. 

Du foot sans contact ? L'entraîneur des U15, Maxime, a adapté ses séances

"C'est du foot adapté on va dire", s'amuse Maxime, le coach des U15, qui considère néanmoins ces séances comme essentielles, que ce soit pour la cohésion de l'équipe ou pour la condition physique des joueurs. 

Pour Ruben, 14 ans, le foot sans contact, c'est mieux que rien

Des entraînements ... en visio ! 

Le couvre-feu laisse la place à un seul entraînement dans la semaine. Insuffisant ! Le club a donc piqué des idées au monde de l'entreprise, en instaurant des séances ... en visio. Evidemment, difficile de faire des frappes, elles sont consacrées à du renforcement musculaire. "On fait les exercices ensemble, ça garde un lien avec les jeunes la semaine même si on ne peut pas se voir, et ça c'est le plus important", explique Maxime, l'entraîneur des U15, à l'initiative de ces cours à distance. 

Maxime, l'entraîneur des U15, explique le principe des entraînements en visio

Difficultés économiques 

Evidemment, la période créé de gros trous dans les finances des clubs, à Mirebeau comme ailleurs. Pas de matchs, pas de tournois, donc pas de recettes issues de la buvette. Même s'il reste les subventions, les partenaires, les annonceurs, connaissent les mêmes difficultés. Impossible également d'organiser des événements extra-sportifs, comme des lotos ou des vide-greniers, explique le président du club Noël Valot. "L'an dernier on a vécu sur la réserve, là pour cette année elle est de zéro, détaille-t-il. On va finir à ras les pâquerettes, ça va être très compliqué dans les deux-trois années à venir"

Les difficultés financières s'accumulent explique le président Noël Valot

Noël Valot est également vice-président du District de Côte-d'Or. Il annonce qu'une réunion doit avoir lieu (en visio) d'ici la fin du mois de janvier 2021, pour faire un état des lieux sur les difficultés des clubs dans le département

Noël Valot, président du club et directeur du District de Côte-d'Or
Noël Valot, président du club et directeur du District de Côte-d'Or © Radio France - Adrien Beria
Choix de la station

À venir dansDanssecondess