Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Couvre-feu en Champagne-Ardenne : comment les bars et restaurants vont essayer de s'adapter ?

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le passage de la Champagne-Ardenne en zone d'alerte maximum au coronavirus à compter de ce samedi 24 octobre aura pour effet la fermeture totale des bars. Les restaurants peuvent rester ouverts jusqu'à 21h. Certains professionnels ont déjà des idées pour tenter de limiter la casse.

Les bars ferment dans les zones soumises au couvre-feu
Les bars ferment dans les zones soumises au couvre-feu © Radio France - Claire Leys

À compter de ce samedi 24 octobre, les bars resteront fermés toute la journée et les restaurants ne pourront ouvrir que jusqu'à 21h. Cette décision risque de mettre à mal des trésoreries déjà fragilisées. 

L'expérience du confinement a permis à certains professionnels d'anticiper, à Charleville-Mézières. Ainsi, Raphaël Audaire, le gérant du restaurant "Chez Georges", envisage déjà de reprendre les livraisons. Economiquement, "ça ne m'avait permis que de rester à zéro", tempère le patron. 

Travailler pour rester à zéro, au bout d'un moment, ça va  être usant" - Raphaël Audaire, gérant du restaurant Chez Georges

Avec une fermeture anticipée, "Chez Georges" compte aussi adapter sa carte. Finie la formule "entrée, plat, dessert" : "on va faire des tapas, des apéros dînatoires car les gens n'auront pas le temps et seront en cruellement manque de convivialité. Il y aura peut-être moyen de leur offrir une petite fenêtre de liberté après le travail et avant de rentrer à la maison". 

Et dans les bars ? 

Un bar pourra rester ouvert uniquement pour poursuivre son activité de vente de tabac, de presse, de restauration, etc. Christopher Rousseau, le patron du bar la Péniche à Charleville-Mézières, pense développer son offre de restauration pour pouvoir continuer à ouvrir. Depuis cet été, le bar se transforme en restau les midis et accueille Pierre, un chef cuisinier qui se lance dans le métier. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"On fera peut-être restaurant midi et soir. Je gagnerai sur les boissons et lui sur la nourriture", imagine Christopher. Mais servir jusqu'à 20h30, est-ce que ça vaut le coup ? Le gérant s'interroge. "On fera un essai pendant une semaine et si ce n'est pas concluant ce sera fermeture totale le soir", tranche Christopher Rousseau. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess