Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Couvre-feu : policiers et gendarmes mobilisés le soir du Nouvel An en Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

400 policiers et gendarmes sont sur le pont pendant le Réveillon du Nouvel An un peu partout dans le département. France Bleu Périgord a assisté à un contrôle à Périgueux.

Une agent de police contrôle une automobiliste à Périgueux
Une agent de police contrôle une automobiliste à Périgueux © Radio France - Flavien Groyer

Le préfet de la Dordogne avait prévenu : les contrôles du couvre-feu se sont intensifiées pendant la soirée du Nouvel dans le département. 400 policiers et gendarmes étaient mobilisés pour contrôler les attestations de sortie dès 20h. 

La plupart des personnes contrôlées rentrent du travail

Une dizaine de policiers se sont postés aux abords du rond-point des poissons à Périgueux en ce Réveillon de la Saint-Sylvestre. Les forces de l'ordre arrêtent chaque automobiliste qui passe. Une femme dans sa voiture blanche s'arrête sur le côté. Cette infirmière vient de débaucher. La policière qui la contrôle lui demande son attestation de déplacement mais l'infirmière ne l'a pas : "J'ai seulement mon caducée" répond elle. "Ce n'est pas une raison" lui répond la policière. La femme tente de trouver un justificatif de domicile, en vain.

Finalement, la policière décide de ne pas la verbaliser car la dame n'est "pas de mauvaise foi". L'infirmière de son côté parle d'un simple oubli et repart soulagée : "Je ne recommencerais plus ! Dès le 1er janvier 2021, j'aurai une attestation. C'est la bonne résolution". Cette situation reste une exception car la majorité des Périgourdins sont en possession de leur attestation assure le préfet Frédéric Périssat qui assistait au contrôle et plus les minutes s'écoulent, plus les voitures se font rares : "Ils ont bien compris que sortir de chez soi c'était prendre un risque". 

Une forte présence en début de soirée

La stratégie des contrôles est différente des autres années le soir du 31 décembre et en plein couvre-fey explique le préfet de la Dordogne : "Nous voulions être plutôt être présent sur le créneau de 19h à 21h et jusqu'à 3 heures du matin plutôt que de travailler sur le 22h-6h. Il y aura d'autres unités qui reprendront après 6h". 

L'objectif était de saturer jusqu'à 3h du matin - Frédéric Périssat.

Pendant la première heure du couvre-feu, une trentaine de personnes ont été contrôlées sur le rond-point des poissons : la plupart rentre du travail ou, au contraire, se rend sur le lieu de leur activité professionnelle. 

On devrait connaître le nombre de verbalisations lié au couvre-feu ce vendredi en Périgord. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess