Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Couvre-feu : près de Vivonne, la gendarmerie mobilisée toute la nuit du Nouvel An, peu de contravenants

-
Par , France Bleu Poitou

Des contrôles du couvre-feu ont eu lieu dans la nuit du 31 décembre 2020 au 1er janvier 2021 dans les environs de Vivonne, par la brigade de la gendarmerie. La mesure a été très bien respectée, avec une dizaine de véhicules contrôlés, principalement ceux de professionnels de retour du travail.

Des contrôles du couvre-feu ont eu lieu dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier dans les environs de Vivonne
Des contrôles du couvre-feu ont eu lieu dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier dans les environs de Vivonne © Radio France - Thibault delmarle

Sur la route habituellement très passante du coeur de Couhé, seule une dizaine de voitures sont passées en l'esapce d'une petite heure juste après le couvre-feu dans la nuit de la Saint-Sylvestre, ont constaté les gendarmes de la brigade de Vivonne. Et parmi les personnes contrôlées, la quasi totalité sont des professionnels de retour du travail. C'est le cas de Véronique, infirmière libérale : "On doit parfois poursuivre des soins après 20h. Mais on a nos documents en permanence : l'attestation, une attestation donnée par notre employeur, notre carte professionnelle. C'est normal, ces contrôles !" estime-t-elle.

Ces contrôles de gendarmerie, Vincent, employé d'un supermarché, les prend lui aussi du bon côté : "Quand on est carré, il n'y a vraiment pas de quoi s'en faire !" 

Deux contraventions dressées en une heure pour non-respect du confinement

Pour d'autres en revanche, l'année 2020 se sera terminée sur une note amère. Comme pour un automobiliste et son passager, tous deux venus de Tours sans attestation. Résultat : 135 euros d'amende chacun. Finie la tolérance, "les gens sont prévenus depuis le temps, juge le Capitaine Toulmé, commandant de la brigade de Vivonne. Surtout pour des excuses fallacieuses. Après on peut se montrer compréhensifs quand la personne est en retard de cinq minutes et habite tout près."

Mais les Poitevins sont très disciplinés, le couvre-feu est bien respecté dans le secteur de Vivonne : "Ce n'est pas une surprise, les deux confinements ont été bien respectés, poursuit le Capitaine Toulmé. C'est le cas aussi pour le port du masque. Les gens ont pleinement conscience du danger et du fait qu'il faut protéger leurs proches et les autres". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess