Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : 200 élèves et enseignants dépistés au collège de la Pléiade à Sevran

-
Par , France Bleu Paris

Une opération de dépistage massive était organisée, ce mardi 19 janvier 2021, au collège de la Pléiade à Sevran (Seine-Saint-Denis). Près de 200 élèves et professeurs ont été soumis à un test antigénique pour détecter le Covid-19.

Covid-19 : 200 élèves et professeurs dépistés au collège de la Pléiade à Sevran
Covid-19 : 200 élèves et professeurs dépistés au collège de la Pléiade à Sevran © Radio France - Hajera Mohammad

Zéro cas positif ! C'est le résultat de la grande opération de dépistage menée, ce mardi 19 janvier 2021, au collège de la Pléiade à Sevran (Seine-Saint-Denis). Au total, 155 élèves et 40 enseignants s'étaient inscrits pour passer ces tests antigéniques afin de détecter des éventuels cas de Covid-19.

Le gymnase transformé en salle de dépistage

Si des dépistages sont régulièrement assurés dans des lycées de la Seine-Saint-Denis, depuis fin novembre, c'est la première fois qu'une telle opération était organisée dans un collège du département, assure le rectorat de l'Académie de Créteil. Les élèves qui se présentent dans le gymnase, transformé en salle de dépistage pour l'occasion, ont tous une autorisation parentale, obligatoire. Si 155 élèves seulement sur les 675 que compte le collège ont répondu présents,, Antoine Chaleix, directeur académique dans le 93, se réjouit tout de même de la mobilisation : "Les familles ont largement autorisé les enfants à venir... quand on compare les opérations menées dans les lycées avant les vacances de Noël, on voit bien que là, on a d'avantage de collégiens".

Rassurer les élèves

Dans l'espace d'attente aménagé à l'entrée du gymnase, beaucoup de ces jeunes expliquent être venus de leur plein gré, sans être forcés par maman ou papa. "C'est pour me protéger moi et pour protéger les autres", nous confie Manosh, élève en 5ème, qui suit les infos sur l'épidémie sur Internet. "Ça m'inquiète un peu", nous confie-t-il. 

Beatriz, elle, n'est pas convaincue quand on lui dit que les jeunes sont moins à risque : "Parce qu'il y en a qui ont des petits symptômes et parfois, même si on est isolés chez nous, on peut très bien l'avoir et j'ai peur de le ramener à la maison parce que j'ai une petite sœur et bientôt un petit frère". Une angoisse partagée par Meissa, qui a mal à la gorge depuis quelques jours. Alors, quand l'infirmière scolaire lui annonce, quinze minutes après le test, son résultat "négatif", c'est le soulagement pour l'adolescente qui repart tout de même avec une piqûre de rappel sur les gestes barrières.

Mathis, élève en 5ème au collège de la Pléiade à Sevran, se fait dépister
Mathis, élève en 5ème au collège de la Pléiade à Sevran, se fait dépister © Radio France - Hajera Mohammad

Des enseignants testés également

Les enseignants du collège, mais aussi de tous les établissements scolaires de la ville, étaient invités à se faire dépister sur la base du volontariat. Pour Faïza Madrane, professeure de français à la Pléiade, ce "centre de dépistage" à quelques pas de sa classe "c'est clairement pratique". Elle a d'ailleurs profité d'une heure de trou dans son emploi du temps pour venir. "Je pense qu'il faut absolument se faire tester d'abord pour notre sérénité personnelle au niveau psychologique et pour le bien d'autrui". Un regret tout de même : "qu'on ne l'ait pas fait plus tôt parce qu'on a quand même eu des cas positifs au sein de notre établissement".

Le gymnase du collège a été transformé en salle de dépistage anti-covid au collège de la Pléiade à Sevran
Le gymnase du collège a été transformé en salle de dépistage anti-covid au collège de la Pléiade à Sevran © Radio France - Hajera Mohammad

Un million d'élèves et enseignants testés par mois ?

Ce mardi 19 janvier, le ministre de l'Éducation nationale a annoncé qu'une trentaine d'écoles sont fermées en ce moment en France. D'après le dernier bilan des rectorats qui remontent à vendredi dernier, trois écoles sont concernées dans le Val-de-Marne, une dans l'Essonne et il faut ajoutez à cela, 21 classes fermées dans toute l’Île-de-France. Pourtant Jean-Michel Blanquer n'envisage pas une fermeture totale des écoles, collèges et lycées. 

Le ministre de la Santé, lui, avait annoncé il y a quelques jours, sa volonté d'accélérer le rythme des dépistages en milieu scolaire pour arriver à 1 million d'élèves et d'enseignants testés par mois.

Covid-19 : 200 élèves et professeurs dépistés au collège de la Pléiade à Sevran

Choix de la station

À venir dansDanssecondess