Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : dans le Cher, "la situation est inquiétante mais sous contrôle"

-
Par , France Bleu Berry

Le préfet du Cher est revenu sur la situation sanitaire dans le département. Le taux d'incidence continue d'augmenter, on compte quatre patients Covid-19 en réanimation. La vigilance doit être de mise.

La préfecture du Cher à Bourges
La préfecture du Cher à Bourges © Radio France - Michel Benoit

La progression du Covid-19 se confirme en Berry. Dans le Cher, le seuil d'alerte du taux d'incidence (nombre de personnes testées positives pour 100 000 habitants) avait été largement dépassé en début de semaine. Dans le nouveau bulletin publié ce vendredi par l'Agence régionale de santé, la hausse se confirme. Dans le Cher, le taux d'incidence est de 97,50 contre 79,30 mardi dernier. Si le délégué départemental de l'ARS dans le Cher indique qu'un plateau pourrait être atteint dans les prochaines semaines, la situation reste très surveillée.

De nouvelles mesures sanitaires dans le Cher

"On est dans une situation inquiétante avec une augmentation réelle du nombre de cas, du taux de positivité des tests et du taux d'incidence. Cela justifie une vigilance accrue et l'application de mesures supplémentaires dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire", insiste le préfet du Cher, Jean-Christophe Bouvier. Pour autant, il ne se veut pas catastrophiste. "On ne peut pas parler d'une situation cataclysmique. Quatre personnes sont en réanimation à l'hôpital, il y a 21 hospitalisations dans le Cher. C'est une situation qui reste sous contrôle", assure le préfet.

De nouvelles mesures entrent en vigueur à partir du samedi 17 octobre à minuit : l'interdiction de se rassembler à plus de six personnes ; pas plus de six personnes à table au restaurant et avec l'obligation de laisser son prénom, nom et numéro de téléphone à l'entrée ; un siège sur deux entre deux personnes ou groupes de six personnes dans les cinémas et salles de spectacles... 

Ne pas arriver à la situation d'un couvre-feu

Des communes peuvent faire la demande d'instaurer un couvre-feu. Mais le dernier mot revient au préfet. Pour le moment, ce n'est pas un scénario envisagé. Il faut donc tout faire pour qu'on n'en arrive pas là. "Une mission de vigilance et de surveillance est donnée aux forces de sécurité intérieure pour qu'aucun abus ne vienne perturber l'effort collectif pour contenir cette épidémie", ajoute Jean-Christophe Bouvier. "Ce sont des contrôles quotidiens basés sur les remontées d'informations, ils peuvent être généraux ou ciblés. Ils se maintiendront à la même densité, il n'y a pas de raison de les augmenter. Des sanctions sont prises", précise le préfet du Cher.

"Chaque fois que nous avons eu des dérapages, c'était le fait de rassemblements familiaux ou festifs au cours desquels par proximité et amitié, on a tendance à oublier les gestes barrière. Et ça se traduit par une augmentation des cas positifs de Covid-19", indique le préfet du Cher. D'où la nécessité de bien respecter les gestes barrière. Et limiter, dans la mesure du possible, les rassemblements familiaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess