Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : du mieux pour le dépistage en Ile-de-France

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Il y a encore une dizaine de jours, certains patients franciliens se plaignaient de devoir attendre les résultats de leurs tests PCR plus d'une semaine alors que le dépistage est une des clés pour limiter la propagation de l'épidémie. Des délais qui se réduisent enfin.

Illustration
Illustration © Maxppp - Fred Haslin

Le 21 septembre dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran fixait comme objectif des résultats de tests PCR sous 24 heures, une gageure vu la situation. Dix jours plus tard, les patients prioritaires (les personnels de santé ou les personnes considérées comme des cas contacts et ayant une prescription) ont leurs résultats 24 à 60 heures après le test, assure le syndicat des biologistes en Ile-de-France

"La grande majorité des résultats sont rendus à moins de 48 heures, mais même pour les personnes prioritaires il peut y avoir des impondérables", explique Jean-Claude Azoulay, représentant du syndicat en région parisienne, "une machine qui tombe en panne, une rupture de stock de réactif, cela peut arriver et bloquer des résultats. Mais globalement, la situation s'est largement améliorée".

Pour les autres, il faut toujours attendre quatre à six jours en moyenne.

Treize des vingt centres de dépistage de l'ARS opérationnels

C'est la priorisation des patients qui a permis de réduire ces délais. Ceux qui ont une ordonnance ou un SMS de l'Assurance Maladie sont reçus en général le matin, avant 14 heures, ce qui permet de commencer à traiter dans la journée les prélèvements.

La capacité de tests a aussi été augmentée. Sur les 20 centres de dépistage promis par l'Agence régionale de Santé, treize sont opérationnels. Les 7 autres le seront, au plus tard, le lundi 5 octobre assure l'ARS.

Des essais en cours pour les tests antigéniques

Quant aux tests antigéniques dont les résultats sont disponibles en 15 à 20 minutes, ils ont été annoncés le 8 septembre dernier mais ne sont pas encore déployés. Des essais complémentaires sont en cours. "La Haute Autorité de Santé doit faire un retour sur la question en fin de semaine", précise-t-on à l'Agence régionale de Santé, "mais de nombreuses commandes sont déjà arrivées".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess