Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : émotion à la clinique Pasteur de Toulouse lors du départ d’un patient du Grand Est

Après un peu plus de 15 jours dans le service de réanimation de la clinique Pasteur, un premier patient du Grand Est a quitté en ce début de semaine Toulouse. Il est reparti vers Metz. Les médecins de la clinique le considèrent comme sauvé.

Le patient venu de l'est de la France a passé près de 20 jours à la clinique Pasteur.
Le patient venu de l'est de la France a passé près de 20 jours à la clinique Pasteur. © Maxppp - .

Beaucoup d’émotions, quelques larmes dans le service réanimation de la Clinique Pasteur à Toulouse. Un patient qui avait été transporté le 3 avril depuis Metz est sorti du service. Il était arrivé intubé, sédaté et dans un état très préoccupant. Il s’est réveillé il y a une semaine. Et il est donc reparti vers l’hôpital de sa région ce lundi 20 avril. 

Au départ, les équipes étaient un peu stressées avant l’arrivée des malades mais le docteur Olivier Anglés anesthésiste réanimateur raconte que "quand tout commence, quand le travail est là, le stress disparait."  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un malade qui va retrouver les siens

Et puis, il y a une semaine, ce malade venu de Metz est allé mieux. "Le patient, quand il s’est réveillé, était désorienté. Il a repris peu à peu ses esprits. On l'a gardé une semaine après l’avoir extubé. Mais il était un peu déprimé d’être loin des siens. Quand il est parti, il était bien. Et il y avait de l'émotion des deux côtés. "

Et le médecin pense notamment aux personnels soignants, les infirmiers et les aides-soignants "qui sont très présents dans les boxes, qui font la toilette, qui les accompagnent, c’est très émouvant de sauver quelqu'un, de voir quelqu’un aller mieux et surtout de savoir qu’il peut retourner chez lui. Et il va pouvoir se rapprocher de sa famille." 

Le docteur Olivier Anglés anesthésiste réanimateur à la clinique Pasteur.

"Satisfait d’avoir été inclus dans ce fonctionnement national"

Les employés de la clinique Pasteur évidemment fiers d’avoir pu participer à l’effort national dans cette crise "On a été très satisfait d’avoir été inclus dans ce fonctionnement national et d’avoir pu mettre à disposition une partie de notre clinique." Et cela même si le travail est très compliqué : "Il faut dire que le travail est très lourd dans ces unités covid même si à la clinique Pasteur, il n’y a eu que quatre patients touché par le coronavirus en réanimation. Les infirmières et aides-soignants sont très sollicités. Ça leur demande énormément de concentration, de prise de temps. C’est un travail très lourd. D’avoir un résultat positif, c’est très réconfortant pour le moral des équipes."

En ce moment il reste un patient du Grand Est hospitalisé à la clinique Pasteur. Il est dans un état toujours jugé comme sérieux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess