Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 en Bretagne : 90.000 doses de vaccin vont arriver d'ici fin janvier

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Les personnes âgées de plus de 75 ans et celles touchées par des pathologies à risque pourront recevoir leur première injection à partir du lundi 18 janvier. En Bretagne cela représente près de 400.000 personnes. Mais il faudra être patient avant d'être vacciné. Explications.

Un flacon Pfizer permet d'obtenir 5 doses de vaccin
Un flacon Pfizer permet d'obtenir 5 doses de vaccin © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

La campagne de vaccination contre le Covid-19 va passer un nouveau cap ce lundi 18 janvier avec l'ouverture de la vaccination aux personnes âgées de plus de 75 ans et à celles qui souffrent de pathologies à risque (sur prescription médicale). Ce vendredi 15 janvier, le préfet et le directeur de l'agence régionale de santé ont présenté la stratégie de vaccination en Bretagne.

Combien de personnes à vacciner ?

Selon le décompte de l'Agence régionale de santé, il y a 350.000 personnes âgées de plus de 75 ans dans la région. Elles sont 50.000 dans les Ehpad et 300.000 à vivre à domicile. Il faut y ajouter les 50.000 professionnels de santé âgés de plus de 50 ans ou atteints par des maladies qui les exposent à des formes graves du virus et 40.000 Bretons souffrant de pathologies à risque. Cela représente au total près de 422.000 personnes à vacciner dans les prochains mois.

Plus de 17.600 habitants ont déjà été vaccinés après deux semaines d'ouverture des centres de vaccination. "Dans les Ehpad, nous avons un taux d'adhésion de l'ordre de 80 à 85% chez les résidents," indique Stéphane Mulliez, le directeur de l'ARS. Il resterait donc un peu moins de 430.000 personnes à vacciner.

Combien de doses de vaccins ?

A ce jour, seul le vaccin Pfizer est distribué en France. Cela nécessite une très grosse logistique. Les doses sont stockées sur une plateforme située en dehors de la région avant d'être envoyées dans les quatre super-congélateurs bretons. D'après Stéphane Mulliez, 90.000 doses de vaccins devraient arriver en Bretagne d'ici la fin du mois de janvier. Les vaccins sont distribués dans le pays en fonction de la circulation du virus. La Bretagne étant relativement épargnée pour le moment, elle bénéficie d'un stock un peu moins important que d'autres régions. "Il y aura une répartition équitable entre les départements bretons," assure le préfet Emmanuel Berthier.

Le directeur de l'ARS annonce la couleur. Il n'y aura pas de vaccin pour tout le monde dans l'immédiat. Les plateformes d'appels sont encombrées et certains centres affichent déjà complet. Il faudra peut-être faire preuve de patience avant de recevoir sa première injection. D'ailleurs, le délai de 21 jours pour recevoir la deuxième dose pourrait être porté à 28 jours.

Combien de centres ?

A partir de lundi de nouveaux centres de vaccinations vont ouvrir en Bretagne. D'ici la fin de semaine prochaine 48 centres seront opérationnels. "Nous avons réfléchi à des implantations qui permettent un maillage équitable. L'objectif fixé par le gouvernement, c'est un centre pour 100.000 habitants," confie le préfet de Bretagne. Des réflexions sont en cours avec les collectivités pour mettre en place des solutions permettant aux retraités de se déplacer plus facilement vers les centres. "En fonction des demandes et des arrivées des doses de vaccins nous aurons peut-être à fermer certains centres ou à modifier les plages horaires pour d'autres. Nous allons devoir nous adapter à plusieurs paramètres," indique le directeur régional de l'agence régionale de santé. 

Qui va vacciner ?

Infirmières et infirmiers libérales, professionnels de santé des hôpitaux et pompiers vont procéder à la vaccinations des Bretons. D'après les autorités il n'y a pas de pénurie de personnel. Des médecins retraités ont même été appelés en renfort. "Toute mobilisation est bonne à prendre" assure toutefois Stéphane Mulliez.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess