Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : la Meurthe-et-Moselle pourrait échapper au confinement ce week-end

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Invité de la matinale de France Bleu Lorraine ce mardi matin, le préfet de Meurthe-et-Moselle a confirmé que son objectif était de tout faire pour éviter un confinement dès ce week-end. Nous vous expliquons pourquoi une mise sous cloche pourrait être évitée.

le prefet de Meurthe-et-Moselle Arnaud Cochet
le prefet de Meurthe-et-Moselle Arnaud Cochet © Maxppp - maxppp

C’était une intervention très attendue. A 48 heures d'une probable conférence de presse du gouvernement pour trancher sur les mesures à prendre dans les vingt départements sous "surveillance renforcée", le préfet de Meurthe-et-Moselle s'est voulu rassurant ce mardi matin sur l'antenne de France Bleu Lorraine.

"Nous avons bon espoir de ne pas aller vers des mesures plus coercitives", a d'emblée prévenu Arnaud Cochet.

"La décision n'est pas prise mais le Premier ministre nous a demandé de prendre toutes les mesures susceptibles d'éviter ce nouveau confinement. Cette territorialisation des mesures avec le port du masque désormais obligatoire dans tout l’espace public du Pays Haut du département et l'adaptation des mesures à la circulation épidémique sont justement faites pour éviter des mesures contraignantes", prévient Arnaud Cochet.

Equilibristes

Le préfet a par ailleurs reconnu la difficulté de trancher dans un département où la circulation du virus est hétérogène en fonction des territoires. Il circule beaucoup dans le Pays-Haut, moins dans le Lunévillois. Quant à la Métropole du Grand Nancy, le taux d'incidence est stable. Il est même largement inférieur au mois de Janvier. Il est donc difficile de faire comprendre aux dizaines de milliers de Grands Nancéiens qu'ils devraient rester chez eux alors que le virus circule moins qu'à l'automne.

Le préfet de Meurthe-et-Moselle et le gouvernement jouent donc aux équilibristes  pour faire du sur-mesure. Le confinement global redouté il y a quelques jours en Meurthe-et-Moselle pour ce week-end semble donc non pas être écarté mais il s'éloigne à 48 heures du verdict gouvernemental. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess