Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : la Savoie est l'un des trois départements avec la plus forte hausse de la mortalité

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Selon l'INSEE la Savoie fait partie des trois départements français qui enregistrent la plus forte hausse de mortalité depuis le 1er septembre. Avec 1020 décès enregistrés, il s'agit d'une hausse de 41% par rapport à l'an passé.

La Savoie est le 3e département le plus touché par la surmortalité
La Savoie est le 3e département le plus touché par la surmortalité © Maxppp - Maxppp

On savait que la Savoie était l'une des zones géographiques les plus durement touchées par le Covid-19 ces dernières semaines, on constate désormais aussi que le département fait partie des trois départements français où on enregistre la plus forte hausse de mortalité. Avec 1020 décès entre le 1er septembre et le 9 novembre, c'est une hausse de 41% qui est enregistrée par l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) par rapport à 2019. Avec la Loire (+45%) et la Haute-Loire (+42%), la Savoie est donc particulièrement touchée.

3500 décès supplémentaires depuis le 1er septembre

Au niveau de la région Rhône-Alpes, on constate la même hausse de la mortalité. Entre le 1er septembre et le 9 novembre 2020, on enregistre 3500 décès supplémentaires dans la région (toutes causes confondues).  

Pour comparaison,  sur la période du premier confinement, entre le 1er mars et le 31 mai, la surmortalité de la première vague de Covid-19 est d’environ 2400 personnes en Auvergne-Rhône-Alpes, ce qui est supérieur à l'Île-de-France par exemple, alors que la région parisienne est 1,5 fois plus peuplée qu’Auvergne-Rhône-Alpes. 

-
-

Les hommes et les résidents des ehpad davantage touchés

Dans la région AURA, les hommes (+ 30 %) semblent légèrement plus exposés à la surmortalité que les femmes (+ 25 %). Comme au niveau national, la moitié des décès sont enregistrés à l’hôpital. Dans la région, 22 % des personnes décèdent à leur domicile. Par rapport à la même période de 2019, la surmortalité depuis le 1er septembre est particulièrement forte au domicile des personnes (+ 41 %), et plus encore dans les établissements de personnes âgées (+ 53 %). 

De plus, toujours selon l'INSEE, la surmortalité augmente avec l’âge des personnes. Elle est ainsi deux fois plus forte pour la tranche d’âge des 85 ans et plus que pour celle des 65 – 74 ans. Pour les plus jeunes, la mortalité est en retrait de 22 % entre 2019 et 2020 sur la période observée.

Les jeunes enregistrent une baisse de la mortalité, probablement dûe au confinement
Les jeunes enregistrent une baisse de la mortalité, probablement dûe au confinement - INSEE
Choix de la station

À venir dansDanssecondess