Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : le Poitou "se rapproche assez vite du seuil de la zone d'alerte" selon le directeur de l'ARS

-
Par , France Bleu Poitou

38 nouveaux départements concernés par le couvre-feu à partir de ce vendredi 23 octobre. La Vienne et les Deux-Sèvres n'en font pas partie. "On a peut-être une épidémie qui est un peu en retard", explique, sur France Bleu Poitou, le directeur de l'ARS des Deux-Sèvres, Laurent Flament.

Laurent Flament, le directeur de l'Agence Régionale de Santé des Deux-Sèvres 79
Laurent Flament, le directeur de l'Agence Régionale de Santé des Deux-Sèvres 79 © Radio France - Noémie Guillotin

La Vienne et les Deux-Sèvres ne sont pas concernés par le couvre-feu imposé à 54 départements français ce jeudi 22 octobre. Pour autant, pas question de relâcher les efforts, prévient le directeur de l'Agence Régionale de Santé des Deux-Sèvres. Laurent Flament était l'invité de France Bleu Poitou ce vendredi. Il met en garde.

Réécoutez l’interview de Laurent Flament, le directeur de l'Agence Régionale de Santé des Deux-Sèvres

"Aujourd'hui tous les indicateurs de nos départements sont aussi en forte augmentation, explique Laurent Flament. Pour lui, l'épidémie "est peut-être un peu en retard sur sa progression" dans nos deux départements.

Ce n'est pas inéluctable mais la tendance est assez forte - Laurent Flament

Pour le directeur de l'ARS 79, le couvre-feu dans quelques semaines n'est pas à exclure. _"On s'approche de plus en plus vite du seuil du taux d'incidence de 150 avec des hospitalisations qui augmentent"détaille-t-il. Chez nous aussi le nombre de nouveaux cas est en progression, "en à peine 15 jours on est passé à une situation qui nous rapproche assez vite du seuil de la zone d'alerte."_

Ce seuil n'impose pas automatiquement des mesures plus strictes, "mais il nous permet de discuter concrètement avec la préfecture, les élus et le gouvernement pour savoir si le département doit basculer, ou pas, en zone couvre-feu."

Pourquoi ne pas passer dès maintenant à un couvre-feu ?

La question se pose, face à cette augmentation de cas, alors que quatre foyers de contamination clusters ont été recensés dans des EHPAD du Poitou. Quatre établissements touchés à Vasles et Argentonnay dans les Deux-sèvres. Et à Mirebeau et Sèvres-Anxaumont dans la Vienne. "Des mesures sont déjà prises, qui peuvent ralentir la progression du virus." C'est donc ce qu'on attend, désormais, pour ne pas passer à des mesures plus strictes, prévient Laurent Flament. 

Ça passe par le port du masque, et le respect des gestes barrières, même dans les moments de relâchement, souvent en famille ou avec des amis. "Le soucis aujourd'hui, c'est le manque de vigilance de certains citoyens à certains moments qui provoquent des circuits de contamination qu'on a du mal à contrôler", regrette le directeur de l'ARS 79.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess