Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : les attentes du monde de la Culture avant l'allocution d'Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Paris

Alors que le chef de l'Etat donnera ce mardi soir une ligne à tenir pour les semaines à venir, de nombreux artistes ou directeurs de structures culturelles se sentent les grands oubliés de cette crise sanitaire et économique. Ils se disent prêts à rouvrir le plus rapidement possible.

L'orchestre Ostinato en répétition au théâtre Jean Vilar de Suresnes
L'orchestre Ostinato en répétition au théâtre Jean Vilar de Suresnes © Radio France - Faustine Calmel

"Déjà la dernière fois il n'a pas du tout parlé de nous, alors cette fois-ci j'espère qu'il en dira un mot" se désole Julius, jeune violoniste de 27 ans, qui répète en ce moment au théâtre de Suresnes deux pièces de Dvorak et Rimski-Korsakov.

Un sentiment d'injustice

Ce concert se fera sans public, confinement oblige. Il sera capté en vidéo puis retransmis à partir du 11 décembre sur le site du théâtre Jean Vilar de Suresnes. "Au premier confinement, nous avons pourtant pris toutes les mesures nécessaires, les théâtres, cinémas et salles de concert ne sont pas des lieux de transmission si on respecte les règles. Alors oui, on a un sentiment d'injustice", poursuite le violoniste.

"Nous on a dédié notre vie à la musique. On veut jouer de la musique et la transmettre", explique le directeur de l'orchestre Ostinato, Jean-Luc Tingaud, qui fait répéter Julius, "retrouver le public, c'est vital, vital comme on respire".

S'adapter, tout le temps

Le directeur du théâtre Jean Vilar de Suresnes est prêt à retrouver son public. "Pour le mois de novembre nous avions revu toute notre organisation avec le couvre-feu" explique Olivier Meyer, "nous pouvions accueillir les spectateurs. Finalement le confinement a été plus strict, mais j'espère qu'après un mois de ce confinement, nous allons pouvoir rouvrir. Nous y sommes prêts, même avec une jauge basse, même avec un couvre-feu s'il le faut. Mais nous espérons au moins rouvrir au plus tard mi-décembre pour la période des fêtes. Nous avons un spectacle d'Offenbach prévu, c'est joyeux et nécessaire", poursuit celui pour qui une représentation, physique, en salle, est une "rencontre d'une humanité incroyable".

Et pour l'instant, même en période de confinement, les représentations continuent... sous d'autres formes. Notamment via la captation de répétitions ou de spectacles qui sont ensuite retransmis en vidéo.

Si vous voulez voir l'orchestre Ostinato en concert, ce sera à partir du 11 décembre prochain sur le site du théâtre Jean Vilar, où vous trouverez déjà nombre d'autres spectacles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess