Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : les salariés landais du bâtiment ont du mal à se restaurer le midi dans de bonnes conditions

-
Par , France Bleu Gascogne

70% des chefs d'entreprises du bâtiment assurent que la fermeture des restaurants le 30 octobre génère une réelle difficulté pour leur pause déjeuner et celle de leurs salariés selon une enquête de la CAPEB des Landes. L'organisation professionnelle réclame des mesures pour pallier la situation.

70% des entreprises du BTP dans les Landes font face à des difficultés pour la pause déjeuner de leurs salariés depuis la fermeture des restaurants fin octobre selon une enquête de la CAPEB des Landes
70% des entreprises du BTP dans les Landes font face à des difficultés pour la pause déjeuner de leurs salariés depuis la fermeture des restaurants fin octobre selon une enquête de la CAPEB des Landes © Maxppp - Alexandre Marchi

Les chefs d'entreprises landais du BTP et leurs salariés veulent pouvoir déjeuner au chaud pendant la crise sanitaire. Le coronavirus affecte en effet les conditions de travail des 10 000 salariés du bâtiment dans les Landes. Les salariés des 4200 entreprises landaises du bâtiment ne peuvent pas se restaurer dans de bonnes conditions le midi à cause de la fermeture des restaurants depuis le 30 octobre dernier.

La CAPEB des Landes, organisation qui représente la profession, a mené une enquête auprès des chefs d'entreprise. Résultat : sept chefs d'entreprises sur dix évoquent des difficultés pour la pause déjeuner. "Les salariés du BTP n'ont pas la possibilité de se restaurer dans des conditions sanitaires et de confort dignes de ce nom" explique le secrétaire général de la CAPEB 40, François Corbi. "Ils mangent soit sur le chantier et éventuellement dans leur véhicule. Quand on voit les conditions climatiques de ces derniers jours et les fortes pluies, nécessairement, on ne respecte pas les consignes sanitaires : si les salariés sont plusieurs dans le même véhicule, vous imaginez la situation et puis au niveau du confort thermique, je vous laisse imaginer également les difficultés". 

Cette situation peut avoir un impact sur l'état de fatigue des actifs du BTP l'après-midi et potentiellement sur leur sécurité déplore François Corbi. La CAPEB 40 a alerté la préfète des Landes début novembre sur la situation. 

Les salariés du BTP ne déjeune pas dans des conditions sanitaires et de confort dignes se désole le secrétaire général de la CAPEB des Landes François Corbi

La CAPEB 40 explique que des solutions existent pour régler cette situation. "La première serait tout simplement de donner accès, aux salariés et aux artisans du BTP, aux restaurants routiers qui sont eux ouverts". François Corbi explique aussi que "dans d'autres départements, il a été imaginé l'ouverture de salles publiques, des collectivités qui mettraient à disposition un lieu d'accueil chauffé pour permettre à tous ces acteurs du BTP de pouvoir se restaurer dans des conditions dignes".

François Corbi, secrétaire général de la CAPEB des Landes, évoque les solutions proposées par son organisation professionnelle pour pallier ce problème de la restauration difficile des salariés du bâtiment

Le député LREM des Landes, Lionel Causse, a écrit le 28 novembre dernier au Président de la République pour lui proposer d'autoriser la réouverture de restaurants au bénéfice des ouvriers, sur décision du préfet, après consultation des organisations professionnelles du BTP et de la restauration. Les ouvriers devraient réserver et présenter une carte professionnelle délivrée par la chambre des métiers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess