Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Environ 2.000 manifestants dans les rues de Quimper contre le pass sanitaire

Par

Comme la semaine dernière, des manifestants opposés au pass sanitaire se sont réunis à Quimper ce samedi et dans plusieurs autres villes du Finistère et de Bretagne.

Le cortège s'est élancé dans le calme de la place de la Tourbie pour rejoindre centre-ville. Le cortège s'est élancé dans le calme de la place de la Tourbie pour rejoindre centre-ville.
Le cortège s'est élancé dans le calme de la place de la Tourbie pour rejoindre centre-ville. © Radio France - Hugo Charpentier

Près de 2.000 manifestants selon l'estimation de France Bleu Breizh Izel, environ 500 d'après un décompte de la police nationale, ont défilé dans le centre-ville ce samedi au nom de la défense des "libertés" et contre le pass sanitaire. Ils étaient près de 800 la semaine dernière dans les rues de la capitale des Cornouailles.

Publicité
Logo France Bleu

Le pass sanitaire ? Une atteinte aux libertés pour les manifestants

Dans le cortège, il était possible d’apercevoir quelques membres des gilets jaunes, des pancartes anti-pass sanitaire ou hostiles à Emmanuel Macron, ainsi que de nombreux visages ne portant pas de masque de protection. 

Il y a un forcing de la part du gouvernement, c'est du viol démocratique !"

"On est en train de piétiner les valeurs de notre République" s'indigne au milieu de la foule Benjamin, un père de famille d'une cinquantaine d'années. "Le pass sanitaire en lui-même pourquoi pas mais pas la manière dont c'est imposé aux Français. Il y a un forcing de la part du gouvernement, c'est du viol démocratique !" dénonce ce Quimpérois qui se dit "favorable à la vaccination".

Dans le cortège, il faut noter la présence de quelques blouses blanches, une poignée de soignants qui se prononcent "contre le pass sanitaire car c'est une atteinte à nos libertés individuelles. Les gens ont le droit de se faire vacciner comme le contraire". 

C'est aussi ce que veut souligner Charles, un retraité qui arrive expressément de Concarneau pour se faire entendre : "J'ai écrit sur ma pancarte 'Libre égale avoir le choix et avoir le choix c'est être libre', ce qui nous contrarie ce n'est pas le vaccin en lui-même mais c'est l'obligation de se faire vacciner, c'est aussi simple que cela" résume le Finistèrien.

D'autres rassemblements étaient prévus la même journée dans le Finistère. Ils étaient un millier à Saint-Brieuc et plus de 2.000 à Brest ou Rennes. Plusieurs centaines de manifestants étaient présents à Guingamp ainsi qu'à Vannes. Des mobilisations signalées également à Carhaix (80), Morlaix (120) Lanester (100), Chateaulin (80) et  Moëlan-sur-Mer

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu