Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Covid-19 : prière de l'Aïd-el-Kebir particulière pour les musulmans de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

La plus importante des fêtes musulmanes s'est déroulée masquée, ce vendredi matin au Parc des expositions de Limoges. Environ 1 700 personnes se sont rassemblées, avec masques, gel hydroalcoolique, et mesures de distanciation physique.

Masque de rigueur ce vendredi, au Parc des espositions.
Masque de rigueur ce vendredi, au Parc des espositions. © Radio France - Thomas Coignac

C'est le rituel de cette année 2020 à l'entrée du parc des expositions. Après avoir mis son masque, et avant de dérouler son tapis de prière et d'enlever ses chaussures, il faut montrer ses mains à Sabi, qui a commencé à 5 heures, ce vendredi, pour aller chercher le flacon de gel hydroalcoolique. 

Distribution de gel hydroalcoolique à l'entrée du Parc des expostions.
Distribution de gel hydroalcoolique à l'entrée du Parc des expostions. © Radio France - Thomas Coignac

La grande mosquée de Limoges avait donné ses consignes avant la cérémonie : masque obligatoire et obligation d'emmener son tapis de prière personnel. A l'entrée, des sacs plastiques sont aussi distribués pour laisser les affaires devant soi lors de la prière.

Fatima rappelle "d'éviter les embrassades"

Devant l'entrée réservée aux femmes, Fatima est là pour distribuer des masques chirurgicaux, à ceux qui n'en ont pas, et surtout pour "rappeler d'éviter les embrassades. C'est un jour béni ou d'habitude on échange beaucoup de salutations". Ce fut effectivement le point du protocole le plus difficile à respecter ce vendredi. 

Les quelques 1 700 présents en pleine prière pour cet Aïd-el-Kébir.
Les quelques 1 700 présents en pleine prière pour cet Aïd-el-Kébir. © Radio France - Thomas Coignac

Et malgré ce protocole sanitaire strict, environ 1 700 personnes se sont pressées dans le Parc des expositions sous les coups de 8h30. "C'est le quart ou le cinquième de d'habitude", dit l'imam Hassan Izzaoui. Le lieu est habituel pour les grands rassemblements, mais ont été ajoutés, ce dimanche, des marques de scotch orange, pour inciter à respecter la distanciation. 

Du scotch orange a été collé pour inciter les fidèles à respecter la distanciation sociale
Du scotch orange a été collé pour inciter les fidèles à respecter la distanciation sociale © Radio France - Thomas Coignac

Après le prêche et les prières, de cette fête du sacrifice - la plus importante en islam qui marque la fin du Hajj, le grand pèlerinage vers La Mecque - les volontaires, sur le parvis du Parc des expositions appellent les fidèles à ne pas se rassembler pour des discussions. Mais tout le monde est content d'être là, après un ramadan en plein confinement et une grande prière de l'Aïd el-Fitr à la maison. 

Sekou est venu en famille pour "accomplir son devoir devant Dieu", mais a tout de même laissé les personnes les plus fragiles à la maison. Ghania elle juge "un peu difficile de ne pas sortir prier pendant trois mois. L'islam, c'est une religion où on fait beaucoup de choses ensemble, où on partage". Même chose pour Essam, qui voit dans cette cérémonie un "prêche du renouveau". Sur le perron, en tout cas, beaucoup de photos de famille et de selfies. Comme si tous avaient voulu garder un souvenir de cet Aïd masqué. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess