Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

A l'hôpital du Nord Mayenne, le Covid-19 est "devenu une maladie nosocomiale", s'alarment des soignants

-
Par , France Bleu Mayenne

Quelques 170 agents et intervenants extérieurs ont été contaminés au Covid-19 depuis septembre au Centre Hospitalier du Nord Mayenne selon le syndicat Force Ouvrière, qui y voit la conséquence d'un hôpital "débordé", et d'un manque de personnel. La direction s'en défend.

Hôpital de Mayenne - photo d'illustration.
Hôpital de Mayenne - photo d'illustration. © Radio France

Des services submergés et un manque de personnel. Voilà en substance ce qui est à l'origine de nombreuses contaminations au Covid-19 au sein des soignants et des patients du centre hospitalier de Nord-Mayenne, selon des salariés et le syndicat Force Ouvrière, qui s'en inquiètent auprès de France Bleu Mayenne. 

"Depuis le premier septembre, on a eu 170 agents contaminés au Covid-19 à l'hôpital", indique Sébastien Lardeux, infirmier-anesthésiste et secrétaire du syndicat FO au centre hospitalier. 170 "agents et intervenants extérieurs, qui viennent à l'hôpital, comme les élèves infirmiers par exemple, qui ont attrapé le Covid. Cela pose problème dans l'organisation de travail, parce qu'on a un certain nombre d'arrêts : dernièrement il y avait entre une dizaine et une quinzaine d'arrêts en même temps."

Le Covid, "c'est une maladie nosocomiale maintenant", pour un salarié de l'hôpital

Des personnels positifs, comme Michel (nom d'emprunt), qui ressent de la culpabilité, "d'avoir peut-être propagé cela dans le service, la culpabilité d'avoir peut-être ramené cela dans nos familles. C'est très difficile à vivre." Michel n'est pas le seul. L'absentéisme a augmenté de 25% avec le Covid-19. "Les personnes qui sont encore présentes sont sans cesse rappelées sur leur temps de repos et vont dans des services différents de leur service d'origine." Au risque, donc, que le virus se propage. 

Michel assure également que des patients non Covid ont côtoyé des patients contaminés. "Il y a eu beaucoup de brassage." Le service Covid ne comporte que 33 lits, pour une cinquantaine de patients accueillis chaque semaine. 

Le souci, depuis peu, c'est que le Covid prend le dessus. C'est une maladie nosocomiale maintenant.

Sébastien Lardeux, le secrétaire du syndicat Force Ouvrière abonde : le centre hospitalier a été "un peu débordé par l'afflux de patients Covid". Il pointe du doigt "une difficulté dans la stratégie d'isolement des patients, ce qui a fait que l'on a contaminé un peu plus les agents et un peu plus les autres patients, ce qui veut dire qu'il y a aussi un nombre de patients qui a attrapé le Covid à l'hôpital de Mayenne."

La direction attentive "aux gestes barrières", à "l'habillement" du personnel et au circuit des patients

Des patients contaminés en contact avec des patients "sains",  "ce serait un accident", répond Xavier Lesegrétain, le directeur adjoint du centre hospitalier. "On fait très attention aux gestes barrières, on est très précis sur l'habillement du personnel, sur le circuit des patients quand ils vont en imagerie ou au bloc opératoire par exemple." Ce que confirme d'ailleurs le syndicaliste : "le matériel individuel de protection, le personnel l'a". 

Certains soignants sont tombés malades de la Covid-19 dans l'hôpital...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess