Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid : face à la baisse des naissances, la relance de la natalité future grande cause nationale ?

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

C'est finalement l'effet inverse de celui qui était attendu : il n'y aura pas eu de babyboom sur l'année écoulée, pas d'effet confinement sur le nombre de naissances, bien au contraire. La députée de Haute-Loire Isabelle Valentin a déposé le 7 avril une proposition de loi pour relancer la natalité.

La natalité a baissé de 3,4% dans la Loire entre 2019 et 2020.
La natalité a baissé de 3,4% dans la Loire entre 2019 et 2020. © Maxppp - Franz Chavaroche

L'année 2020 aura été l'une des pires années en terme de natalité comme le prouvent par exemple les chiffres dans la Loire, dans la lignée des chiffres nationaux : 8.983 naissances contre 9.286 en 2019. Ce sont 300 bébés en moins, soit une baisse de 3,4%. 

Quelles peuvent être les causes de ce que certains appellent un "babycrach" ? "Les couples pendant le confinement ont vécu à H24 ensemble. Ce n'est pas quelque chose qui, au niveau sociétal, est courant chez nous", répond d'Aurélie Delmas, infirmière coordinatrice du réseau Elena, réseau de santé en périnatalité sur le département de la Loire. 

"On est plutôt sur des populations et des couples qui travaillent, aussi bien les hommes que les femmes. Se retrouver à H24 ensemble n'est pas forcément simple pour tout le monde. Et puis, il y a également le contexte financier à prendre en compte avec beaucoup de personnes qui ont soit perdu leur emploi, soit qui ont été basculé en chômage partiel et donc avec des revenus moindres au niveau du ménage. Et donc, forcément, on se pose plus la question d'avoir ou pas un enfant dans cette dynamique là. Peut-être que la relance de la natalité sera possible avec divers projets, avec diverses implications peut être de pouvoir politique". 

L'Etat pour accompagner la relance de la natalité

Un appel entendu par Isabelle Valentin, la députée LR de Haute-Loire qui a déposé le 7 avril un projet de loi en ce sens à l'Assemblée Nationale. Face à la chute de la natalité dans le pays depuis des années, et encore plus avec la crise du Covid, il faut, selon elle, faire de la natalité une "grande cause nationale". Elle souhaite notamment renforcer les contours du congé parental, le rendre plus souple mais aussi plus sécurisé dans le monde de l'entreprise. Autre proposition : un service public de la petite enfance, harmonisé sur tout le territoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess