Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : 100% solidaire

Coronavirus : des cadeaux et des petits mots pour les soignants mayennais

-
Par , France Bleu Mayenne

Des gâteaux, des chocolats, des concerts et des applaudissements, chaque soir pour les soignants, les Mayennais continuent de montrer leur reconnaissance. Et, du côté des personnels des hôpitaux, ces marques de soutien sont une bouffée d'oxygène.

le soutien aux soignants chaque soir à 20 heures
le soutien aux soignants chaque soir à 20 heures © Maxppp - .

Dans tous les hôpitaux de la Mayenne, c'est la même chose, des personnels dévoués, qui triment pour soigner les malades, avec les moyens du bord, souvent insuffisants et, de l'autre côté, toute la population qui montre, par tous les moyens, sa reconnaissance et son soutien. 

A l'hôpital d'Ernée, le directeur, Gérard Guingouin, énumère une liste à la Prévert, de tous les cadeaux reçus : " lLes entreprises de la région ont envoyé des visières de protection, Total, des bons de 30 euros, les boulangers, des chocolats pour Pâques, on a même reçu, de la Fondation des Hôpitaux de France, des tablettes numériques ".  Mais, ce qui l'a le plus touché, ce sont les hommages rendus par les pompiers, les policiers et les gendarmes.

"Une petite parenthèse, dans le bazar actuel"

Marine est infirmière de nuit, au centre Covid de Laval. Pour elle, ces marques de soutien, "c'est comme une petite parenthèse dans le bazar actuel. Oui, on manque de moyens, ce n'est pas nouveau, mais on se sent soutenus et on voit que les gens ont compris". 

Chaque soir, à sa prise de service, elle trouve de la charcuterie, des gâteaux, des confiseries et si la nuit s'annonce, comme toujours, bien difficile, "c'est vrai que ces marques de soutien, ça nous fait du bien, ça nous booste pour continuer" dit-elle. 

Des petits mots qui font du bien

Meryam est aide-soignante de nuit, à l'hôpital de Laval. Elle, ce qui la touche le plus, ce sont ces petits mots qui accompagnent les cadeaux, parfois juste des baguettes de pain ou des petits gâteaux : "Peut-être que ce n'est pas grand chose, pour les personnes qui nous les adressent, mais pour nous, c'est beaucoup". 

Un médecin a recensé tous les cadeaux reçus, tous les petits mots, pour les relire après et les garder. "On reçoit même des dessins d'enfants" poursuit Meryam et ça, c'est précieux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess