Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

COVID19 : les hôpitaux peuvent compter sur la solidarité corse

-
Par , , France Bleu RCFM

La solidarité avec les hôpitaux toujours au rendez-vous en Corse. Depuis le début de la crise les cagnottes en ligne se sont multipliées, des milliers d’euros ont déjà été récoltés pour venir en aide aux soignants via l’achat de matériel notamment.

Depuis le début de la crise les cagnottes en ligne se sont multipliées, des milliers d’euros ont déjà été récoltés
Depuis le début de la crise les cagnottes en ligne se sont multipliées, des milliers d’euros ont déjà été récoltés © Maxppp - maxppp

57 000 € récoltés par les supporter du Sporting, 62 000 € par ceux de l’ACA ou encore 150 000 € sur la plateforme en ligne MOVE, voici quelques-uns des montants récoltés en ligne depuis le début de la crise. Des sommes directement versées aux hôpitaux et qui contribuent à des achats de matériel précieux pour ces derniers et notamment les fameux respirateurs dont le prix est de 14 000€/pièce.

Les premiers achats effectués

Le fond de solidarité de l’’Assemblée de Corse, la fondation de l’université de Corse et l’USC Corte ont lancé pour leur part des cagnottes en ligne sur la plateforme corse Move. Trois cagnottes qui réunies atteignent près de 150 000 € à ce jour. Un argent qui sert déjà à effectuer des achats comme l’explique Marie Maestracci, fondatrice de la plateforme : « Nous on débloque les fonds au fur et à mesure. _Pas besoin de fermer les collectes pour pouvoir toucher les fonds_, là par exemple Corsica Sulidaria a débloqué 18 000 euros pour l’hôpital de Corte, la fondation a débloqué 50 000 euros pour l'hôpital d’Ajaccio, trois respirateurs ont été commandés. »

Marie Maestracci, fondatrice de la plateforme de collecte en ligne Move

« Tant que la crise durera on continuera » 

Si certaines cagnottes sont désormais fermées, celles de la plateforme MOVE resteront ouvertes, « tant que la crise du Coronavirus continuera » explique Marie Maestracci : « A l’échelle de notre île 150 000 euros c’est vraiment une somme, ça permet de financer beaucoup de matériel médical. Nous on ne compte plus en euros mais par exemple de respirateurs, un respirateur coûte 14 000 euros, à la fin de la journée on regarde combien on peut en acheter. Ces dons sont en progression constante. C’est très simple une inscription sur la plateforme et vous pouvez donner, il n’y a pas de limite de temps, tant que la crise dure on continuera la collecte. » 

Marie Maestracci, fondatrice de la plateforme de collecte en ligne Move

Les structures hospitalières bénéficient du soutien financier de la population mais aussi de différentes entreprises. Parmi les donateurs, on saluera dernièrement le geste du comité social et économique de la Méridionale qui a débloqué une somme de 40 000 €.

Communiqué / La Méridionale
Communiqué / La Méridionale - DR/
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu