Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Société

Création à Ussel d'une association pour stériliser les chats

lundi 30 juillet 2018 à 16:54 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Elle s'appelle "Les paluches du cœur". A l'initiative d'une habitante d'Ussel, cette association créée officiellement ce mardi va prendre en main la stérilisation des chats errants de la ville et des alentours. Les félins y pullulent, comme partout dans la région.

L'augmentation du nombre de chats errants n'est pas tant liée aux abandons. Le réchauffement climatique augmente leur capacité de reproduction
L'augmentation du nombre de chats errants n'est pas tant liée aux abandons. Le réchauffement climatique augmente leur capacité de reproduction © Maxppp - Julio Pélaez

Ussel, Corrèze, Haute-Vienne

Diane Escurrat, fondatrice et présidente de l'association "Les paluches du cœur" insiste sur le mot de protection. Car stériliser les chats, c'est leur rendre service :"lorsqu'ils sont trop nombreux, ils ont beaucoup de maladies." C'est éviter aussi un risque d'éradication si leur nombre devenait trop important. Car c'est bien déjà le cas à Ussel où avant même la création de l'association, Diane Escurrat recevait des appels d'habitants. Et c'est pire en campagne précise la jeune femme. "Ça explose" dit-elle. L'association a justement décidé d'agir à Ussel, mais aussi sur les communes de Saint-Angel, Aix, Mestes, Liginiac et Chirac-Bellevue.

Trois portées par an

La situation est d'autant plus explosive que la douceur du climat ces dernières années augmente le phénomène. Car les hivers sont trop courts. "A partir de mars, les femelles sont en chaleur et font des petits deux mois après", explique Alexia Coudert de la SPA de la Haute-Vienne. Elle peuvent retomber en chaleur dès le mois de mai et on arrive en novembre où les chattes peuvent avoir fait jusqu'à trois portées". Contre une seule autrefois. Et une portée c'est à chaque fois 4 à 8 petits.

Les refuges débordés

La conséquence est une progression exponentielle des chats errants et par ricochet de leur nombre récupérés par les refuges qui sont tous pleins désormais. Il y a par exemple actuellement 150 chats à la SPA de Tulle. "Dont 50 chatons" précise la présidente Agnès Bassinet. Ils sont 200 au refuge de la SPA de la Haute-Vienne à Couzeix, plus 450 en famille d'accueil. Seule solution : la stérilisation. La Haute-Vienne est le seul département français à mener des campagnes sur tout son territoire. Avec chaque année 2000 chats stérilisés en deux semaines.