Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dans le Créonnais, les enfants se passent des écrans pendant 10 jours !

-
Par , France Bleu Gironde

Le programme "10 jours pour voir autrement" a été lancé par la communauté de communes du Créonnais, en Gironde. 2 000 élèves de maternelle et de primaire relèvent un défi : ne pas aller sur les écrans pendant plus d'une semaine. Illustration à l'école élémentaire Marie Curie à Sadirac.

Des enfants les yeux rivés sur des tablettes (photo d'illustration).
Des enfants les yeux rivés sur des tablettes (photo d'illustration). © Maxppp - Bruno Levesque

Sadirac, France

Pas de tablette, téléphone portable, jeux vidéo ou encore télévision pendant 10 jours, c'est le défi que se sont lancés 2 000 élèves dans 13 écoles maternelles et primaires du Créonnais du 15 au 24 mai. 

Le projet "10 jours pour voir autrement", lancé par la communauté de communes du Créonnais, a pour but de sensibiliser les enfants à leur usage souvent trop fréquent des écrans. 

Les écrans : des risques pour la santé

Pendant plusieurs mois, des médecins, psychomotriciens, orthophonistes et enseignants ont étudié le comportement des élèves face aux écrans. Il est ressorti de cette étude que les enfants utilisent trop les écrans et que cela peut entraîner à terme des risques pour la santé. "Des problèmes de concentration, de sommeil puisque les écrans diffusent une lumière bleue qui empêche l'endormissement, de vue et de retard de langage", détaille Hélène Mondétéguy du service enfance-jeunesse de la communauté de communes du Créonnais. 

C'est cette étude qui a conduit à la mise en place du défi. A l'école Marie Curie, à Sadirac, les élèves de CE2 et CM1 jouent le jeu, même si certains avouent avoir craqué : "le vendredi soir il y a une émission à la télévision que je ne peux pas rater", se justifie Maya. 

Mais grâce au défi, les enfants ont pris conscience de leur addiction. "C'est un peu dur pour moi de ne pas regarder les écrans", confie Léo. "J'essaye de faire des efforts pour moins les regarder, du coup je joue avec ma famille, je fais d'autres activités", ajoute Lucas. 

Un défi sous forme de jeu

Pour les aider, Marine Meillan, leur enseignante, a mis en place un carnet de bord. A l'intérieur, les élèves notent s'ils ont réussi à se passer des écrans à différents moments de la journée. Le cahier est conçu sous forme de jeu, un point correspond à une victoire. Il est ensuite signé par les parents "pour être sûr que les enfants sont sérieux", sourit l'enseignante. 

Un carnet de bord permet aux élèves de suivre leur progression. - Radio France
Un carnet de bord permet aux élèves de suivre leur progression. © Radio France - Louise Buyens

Au bout de quelques jours, les résultats sont là : "ils font tous des efforts, même les parents, les grands frères et les grandes sœurs s'y mettent se félicite Marine Meillan, parce que si les élèves veulent marquer des points pendant les repas par exemple, il faut que toute la famille ne regarde pas les écrans". 

"L'idée n'est pas de diaboliser les écrans"

"Le but de ce défi c'est de comprendre qu'on peut regarder un bon film mais que parfois on utilise les écrans seulement pour éviter l'ennui", explique Hélène Mondétéguy.

Pour montrer aux enfants que l'on peut s'occuper autrement, pendant toute la durée du défi, la communauté de communes propose des activités gratuites pour les enfants comme le tir à l'arc, les percussions ou encore le rugby.