Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Creuse : l'administration se réorganise pour faire face à la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Creuse

Une grosse réforme secoue l'administration creusoise. Depuis le 1er avril, partout en France, les services de la Direccte ont fusionné avec la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. Une nouvelle organisation pour mieux préparer la sortie de crise.

Joseph Luciani le directeur adjoint, et Bernard Andrieu le directeur de ce nouveau service.
Joseph Luciani le directeur adjoint, et Bernard Andrieu le directeur de ce nouveau service. © Radio France - Camille André

La crise sanitaire pousse l'administration à se réorganiser. Partout en France et notamment en Creuse, deux services emblématiques viennent de fusionner: la Direccte ( qui s’occupait des entreprises et de l'inspection du travail notamment), et la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (chargée entre autre des solidarités). Ce nouveau service est baptisé DDETSPP (direction départementale de l'emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations). Cette fusion vise à mieux préparer la sortie de crise, en conjuguant les efforts de ces deux services sur certains dossiers : notamment l'économie et la pauvreté.

Comment mieux accompagner la sortie de crise?

La mission première de cette nouvelle administration est donc d'accompagner la sortie de crise. Il s'agit notamment de canaliser l'argent pour maintenir l'activité économique : "Toutes les équipes sont mobilisées pour donner de l'information aux entreprises et aux associations pour bénéficier des moyens financiers du plan de relance", indique Bernard Andrieu, le directeur de ce nouveau service. L'Etat a déjà versé 20 millions d'euros aux entreprises creusoises durant l'année 2020, dans le cadre du financement du chômage partiel. 

La DDETSPP va aussi se pencher sur la question de l'adéquation entre les offres et les demandes d'emplois. "Je crois qu'en Creuse nous pouvons faire du cousu-main", assure Bernard Andrieu. Le service s'est organisé pour apporter de nouvelles réponses aux concitoyens sur les problématiques de mobilité, d'accès à la formation ou encore de financement de formation. 

Un observatoire de la pauvreté va aussi être créé en Creuse, alors qu'en 2020, on a observé une hausse du nombre de bénéficiaires du RSA de 8%.

48 agents dans ce nouveau pôle en Creuse

Cette réorganisation ne devrait pas perturber les habitudes des Creusois : " Les interlocuteurs dans l'ex-Direccte et l'ex-DDCSPP restent les mêmes. Les numéros de téléphone ne changent pas et les personnes au bout du fil non plus", tient à rassurer Bernard Andrieu. La DDETSPP est située au numéro 1, place Varillas à Guéret. Le nombre d'agents reste inchangé : en Creuse, 48 agents travailleront dans ce nouveau pôle. "Cela va permettre une organisation plus fluide entre deux administrations qui étaient cousines", explique Bernard Andrieu. 

Le système d'inspection du travail conserve son périmètre d'action, ses missions, ses unités de contrôle et ses services de renseignement en droit du travail, indique le communiqué de la DDETSPP.  "On garde une organisation avec un lien hiérarchique qui provient directement du ministère du travail. Ça assure à l'inspection du travail son autonomie dans son organisation opérationnelle", explique Joseph Luciani, le directeur adjoint de la DDETSPP.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess