Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Creuse : la récolte de miel démarre fort !

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

La production de miel se présente bien cette année. Depuis environ un mois les apiculteurs récoltent le miel de printemps. Il est présent en quantité. Les abeilles se portent bien. Après une mauvaise année 2019, les professionnels espèrent prendre leur revanche.

Une apicultrice inspecte ses ruches
Une apicultrice inspecte ses ruches © Radio France - Valérie Menut

En Creuse, les abeilles sont en pleine forme ! La production de miel a commencé aux environs du mois d'avril, avec l’apparition des premières fleurs des champs et des arbres fruitiers. Déjà les apiculteurs du département ont le sourire. Ils ont récolté beaucoup de miel de printemps. Après une année 2019 décevante, ils espèrent beaucoup de cette saison. 

Les colonies se portent bien

La première source de satisfaction des apiculteurs creusois : c'est la bonne santé des abeilles. Après un hiver clément et un printemps ensoleillé (mais pas trop sec), les colonies se portent bien. "Je n'ai presque pas eu de mortalité cet hiver. Je suis très content", témoigne Jean-Christophe Mazure. L'apiculteur a environ 200 ruches sur les communes de Saint-Eloi, Sardent, la Chapelle-Taillefert et Guéret

Abeille butinant du lavandin.
Abeille butinant du lavandin. © Radio France - Aurélie Lagain

Sa récolte de miel de printemps est très satisfaisante. "J'en ai un peu plus que l'an dernier, qui était aussi une bonne récolte de printemps, avant que la météo ne se dégrade ". André Couty, le président du syndicat apicole "l'abeille creusoise" a une vision plus globale de l'état des ruches sur le département et il partage ce constat : "L'année se présente pas mal jusqu'à présent. 

"Les populations d'abeilles sont importantes. Les colonies sont fortes et les ruches sont déjà pleines"

André Couty constate en revanche un gros essaimage (quand la reine et une partie des abeilles quittent la ruche pour former une nouvelle colonie) qui pourrait perturber un peu la récolte. Les professionnels préfèrent ne pas trop s'avancer. Le gros de la récolte est encore à venir. Pour que la production reste forte il faut que la météo soit de leur côté : en évitant les sécheresses mais aussi les trombes d'eaux. 

Est-ce que nos deux mois de confinement ont fait du bien aux abeilles?

Une question vient immédiatement en tête : le confinement des humains, la baisse de nos activités et de la pollution ont-ils profité aux abeilles? Les apiculteurs n'en sont pas convaincus. "Honnêtement je ne pense pas. Je crois que ce qui a joué, c'est surtout la météo et une bonne lutte contre le varois [un parasite] à l'automne", tranche Jean-Christophe Mazure. La question fait même rire André Couty :

"Le confinement n'y est pour rien du tout !"

Le président du syndicat l'abeille creusoise ajoute : "Ce ne sont pas les voitures en moins qui ont un impact, mais plutôt la bonne météo du printemps".

Les Creusois vont-ils acheter plus de miel local après le confinement?
Les Creusois vont-ils acheter plus de miel local après le confinement? © Radio France - Aurélie Lagain

A ses yeux, si le confinement a eu un impact, c'est peut-être dans la tête du consommateur : "On entend encore plus fréquemment les gens dire qu'il faut acheter local. S'ils achètent local, ça nous intéresse beaucoup car les apiculteurs creusois vendent beaucoup sur les marchés". Jean-Christophe Mazure reconnait aussi avoir vu arriver de nouveaux clients dans sa ferme, durant la période du confinement. Mais il reste prudent : "Difficile de dire si c'est lié."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu