Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Crise du Covid-19 : les jeunes gardent le moral malgré les difficultés

-
Par , France Bleu

D'après une étude publiée par l'institut Elabe pour le Cercle des économistes, plus des deux tiers des 18-24 ans déclarent avoir un bon moral malgré l'isolement ou les difficultés financières rencontrés ces six derniers mois.

Malgré les difficultés financières et l'isolement, les deux tiers des 18-24 ans (65%) évaluent leur moral comme étant plutôt bon.
Malgré les difficultés financières et l'isolement, les deux tiers des 18-24 ans (65%) évaluent leur moral comme étant plutôt bon. © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Avez vous suffisamment d'énergie pour changer le monde ? Pour huit jeunes de 18 à 24 ans sur dix, la réponse est "oui" selon une étude qui s'intéresse au moral des 18-24 ans pendant la crise du Covid-19 dévoilée mercredi par l'institut Elabe pour le Cercle des économistes. Malgré la morosité, deux tiers des interrogés jugent que "c’est une période difficile mais que l’on va s’en sortir" note le sondage. 

L'état d'esprit n'est donc pas au fatalisme, mais l'inquiétude (29%) et la lassitude (23%) sont les deux sentiments qui caractérisent principalement leur quotidien depuis le début de la crise. 

Difficultés financières et isolement

Les craintes des 18-24 ans portent en grande partie sur leurs finances. Près d'un interrogé sur deux (48%) déclare avoir sauté un repas ou avoir au moins réduit ses dépenses alimentaires pendant les six derniers mois. Un quart estime avoir rencontré des difficultés pour régler les factures d'électricité ou de gaz (26%), de communication (26%) ou pour payer le loyer (25%). 

Face aux restrictions sanitaires qui empêchent de sortir entre amis ou de rejoindre la maison des parents, l'isolement est l'autre ressenti central des interrogés, partagé par six jeunes sur dix. 

Des projets personnels et professionnels à l'arrêt

L'épidémie a aussi assombri leurs perspectives. D'après l'étude, six jeunes sur dix ont dû modifier leurs projets personnels comme les voyages ou l'engagement associatif. Sur le plan professionnel, trois quarts des jeunes (76%) qui projetaient de chercher du travail, un contrat d’alternance ou un stage déclarent n’avoir pas réussi, et huit sur dix parmi ceux qui prévoyaient de terminer leurs études n’ont pu le faire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess