Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Crise du porc | La permanence du député Jean-Luc Bleunven recouverte d'une bâche par les agriculteurs

jeudi 13 août 2015 à 8:56 Par Hervé Cressard et Pauline Kerscaven, France Bleu Breizh Izel

Ce mercredi soir, à la veille du marché au cadran de Plérin, les agriculteurs finistériens ont voulu maintenir la pression. Ils se sont retrouvés devant la permanence du député divers gauche Jean-Luc Bleunven, à Plabennec, dans le Nord Finistère. Les échanges ont été vifs et la maison a été recouverte d'une bâche noire.

Une bâche portant l'inscription "Rien" a recouvert la permanence du député Jean-Luc Bleunven.
Une bâche portant l'inscription "Rien" a recouvert la permanence du député Jean-Luc Bleunven. © Radio France - Hervé Cressard

"Rien". Ces quatres lettres écrites sur une bâche noire font tâche sur la permanence du député Jean-Luc Bleunven , dans le bourg de Plabennec , ce mercredi soir.

Cette inscription symbolique vient d'être précédée par des échanges tendus entre les producteurs de porc et l'élu, lui même agriculteur. 

"L'état ne fera pas tout le travail " Jean-Luc Bleunven, député

"Vous vous êtes bien parlé entre politiques ? Il y a bien eu des échanges ? On ne peut pas imaginer que vous n'ayez pas envisagé une solution", lance l'un des éleveurs. 

"Le marché est européen et mondial. La capacité de l'action est limitée, leur répond Jean-Luc Bleunven. La profession a sa part à faire, le gouvernement a sa part à faire, l'Europe à sa part à faire. Mais on ne règlera pas la crise en quelques heures. L'état ne fera pas tout le travail."

Discussion stérile

Ces réponses, sans ambiguïté, énervent les agriculteurs. "Aujourd'hui, dans une problématique locale, vous venez nous dire que vous n'avez aucune piste ?" Le député répond franchement : "Ce n'est pas moi qui vais faire la politique agricole devant vous, là maintenant. Vous savez bien que je ne peux pas vous donner de réponse..."

Le ton monte, la discussion devient stérile. 

"Nous voulons montrer l'incapacité du député à faire quoi que ce soit"  Yves-Hervé Mingam, président de la section porcs des Jeunes agriculteurs du Finistère

Les agriculteurs déploient alors leur fameuse bâche noire avec l'inscription "rien". "Rien" comme "rien à proposer". Symboliquement, les producteur s'allongent sur le sol.

La permanence du député a été la cible d'une centaine de producteurs.  - Radio France
La permanence du député a été la cible d'une centaine de producteurs. © Radio France - Hervé Cressard

"On considère que sa permanence est insignifiante. Elle n'a plus aucun intérêt. Du coup, on la cache , commente Yves-Hervé Mingam, président de la section porcs des Jeunes agriculteurs du Finistère. C'est aussi pour montrer son incapacité à faire quoi que ce soit. Nous, on est vraiment seuls au monde."

**** Le marché au cadran de Plérin annulé ?

Ce jeudi, le marché au cadran de Plérin, qui fixe le cours du porc pourrait à nouveau être annulé. La Cooperl a déjà annoncé qu'elle n'y participerait pas. Bigard-Socopa n'a pas encore fait connaître sa position.

Mais les agriculteurs sont à cran. "Je pense que les actions qui démarrent vont de nouveau prendre une ampleur nationale", conclut Yves-Hervé Mingam.