Société

Cyclisme : le Montois Pierre Cescutti est mort

Par Nelly Assénat, France Bleu Gascogne lundi 19 octobre 2015 à 15:41

Il était le mentor de Luis Ocaña
Il était le mentor de Luis Ocaña © Maxppp

L'ancien Président du Stade Montois Cyclisme est mort, dimanche 18 octobre, à l'âge de 94 ans. C'est lui qui avait découvert le champion Luis Ocaña, mais il était aussi un personnage landais de la Résistance lors de la Seconde Guerre Mondiale.

C'est un grand Monsieur du cyclisme landais qui s'en est allé. Le Montois Pierre Cescutti est mort hier dimanche 18 octobre à l'âge de 94 ans.

Luis Ocaña était sa plus grande fierté 

— Lionel Gaüzère

Pierre Cescutti a été le Président du Stade Montois Cyclisme pendant une vingtaine d'années à partir de 1960. Cet entrepreneur du BTP est l'artisan de la construction du vélodrome du Loustau à Mont-de-Marsan, le seul vélodrome au monde qui dispose de... quatre virages ! Mais ce qui a vraiment marqué la vie de Pierre Cescutti c'est sa découverte du champion espagnol Luis Ocaña dont il était devenu le mentor. "C'était sa plus grande fierté",  reconnait l'actuel Président du Stade Montois Cyclisme Lionel Gaüzère. Il ne faudrait toutefois pas limiter sa carrière d'entraîneur au seul Ocaña champion vainqueur du Tour de France 1973, puisque Pierre Cescutti a aussi compté dans la carrière des Manzano, Leduc, Abadie, Romero et autre Chaumaz.

Lionel Gaüzère se souvient de celui qui avait une "science" du cyclisme

Il a pris sa première "cuite" dans le bunker d'Hitler !

L'autre facette de la personnalité de Pierre Cescutti c'est son rôle dans la Résistance. Engagé volontaire lors de la Seconde Guerre Mondiale, il a été l'un des rares Français à pénétrer dans le bunker d'Hitler en 1945. "Il aimait nous raconter que c'est avec le vin d'Hitler qu'il avait pris sa première cuite", raconte Lionel Gaüzère. 

L'actuel Président du Stade Montois Cyclisme raconte aussi sur le site internet de Sud Gironde Cyclisme que "ce renifleur de talents restait encore au bord de la piste ou des circuits, attentif au coup de pédale des coureurs confirmés comme des néophytes". Jusqu'à la fin de sa vie Pierre Cescutti est resté un passionné de vélo.