Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

D-Day : la représentation du débarquement par des élèves de Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

Le D-Day, ses 3 000 soldats Alliés tombés et autant de civils. Les élèves de collège en ont surtout des images précises. En revanche pas de chiffres et pas sûr qu'ils suivent les commémorations des 70 ans du débarquement.

Les vétérans attendus en Normandie pour le 70ème anniversaire du D-Day
Les vétérans attendus en Normandie pour le 70ème anniversaire du D-Day © Radio France - -Francis Gaugain -

A la veille de la commémoration du débarquement, les élèves du collège Montaigne de Périgueux ne sont pas forcément attentifs à cela. "Le quoi ?! " a même lancé une adolescente avant de se faire reprendre par ses camarades. D’autres en revanche sont au courant. Non seulement parce qu’on en parle beaucoup dans les médias, mais aussi parce que la 2nde guerre mondiale est au programme des classes de 3e. Malgré tout, les cours de novembre et d’avril dernier, sont loin pour Josué. "Moi, je pense à l’appel du 18 juin de Charles de Gaulle. Je n’ai pas découvert grand-chose au programme, mais j'ai appris l’intensité des combats avec le parachutage et comment les soldats sont arrivés sur la plage ".

En revanche pas de chiffre sur les 6 000 soldats alliés et civils tué ce 6 juin 1944 . Mais une conviction : il faut continuer de commémorer le Débarquement.

"Ça laisse une trace historique de notre pays et de notre histoire".

"C’est important, il y a eu beaucoup de  morts. Et s’ils n’avaient pas été là, peut-être qu’on ne serait pas là et qu’on serait devenu des esclaves".

 

Les familles concernées

Pour d’autres, le Débarquement fait parti des histoires de familles. Comme pour Allan, son grand père a vécu la guerre, à l’arrière.

"On en a parlé. Ça a été dur pour lui et je me souviens que quand il en parlait, il y avait beaucoup de tristesse".

Dans la famille de Jeanne aussi on a vécu le débarquement.

D-Day : « Mon arrière grand-mère a vécu le débarquement en Normandie » Jeanne, collégienne

En Dordogne, plusieurs établissements participent à la commémoration du D-Day. Comme au lycée Arnaud Daniel de Ribérac. Ce vendredi, les élèves participent à des ateliers en présence du président national de l'association des anciens combattants et amis de la résistance.

Le D-Day " Des bateaux qui débarquent sur la plages avec des piquets pontus, des mines et des tirs "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu