Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dangers d'internet : les conseils de l'association e-Enfance pour protéger les plus jeunes

-
Par , France Bleu Paris

Comment protéger nos enfants face aux dangers des écrans ? C'est une question que tous les parents se posent aujourd'hui. Pour nous aider, l'association e-Enfance nous apporte de précieux conseils. Sa directrice était l'invitée de France Bleu Paris ce mercredi matin.

Il est conseillé de ne pas exposer nos enfants sur les réseaux sociaux avant l'âge de 13 ans.
Il est conseillé de ne pas exposer nos enfants sur les réseaux sociaux avant l'âge de 13 ans. © Maxppp - Jens Honore

Nos enfants passent de plus en plus de temps le nez sur leur smartphone ou leur tablette, à explorer la toile ou les réseaux sociaux. Mais comment les prémunir des dangers ? Pour aider les parents, Justine Atlan, la directrice d'e-Enfance, association de protection des mineurs sur internet, était l'invitée de France Bleu Paris ce mercredi matin. 

Et il y a de nombreux dangers qui guettent les plus jeunes sur internet. "Un qui n'est pas forcément évalué comme un danger par les parents, c'est le temps qu'ils y passent tout simplement, détaille Justine Atlan. Et puis, il y a les images choquantes comme la pornographie ou la violence, les prédateurs sexuels, le cyberharcèlement mais aussi des risques liés à de mauvais usages : surexposition de soi, mise en ligne de contenus intimes, privés qui peuvent être très graves."

Les enfants ne sont pas tous victimes, "plus souvent témoins ou acteurs"

Selon l'association, un écolier ou un collégien sur dix est victime de cyberharcèlement, "souvent prolongé par du harcèlement à l'école" : "Il faut donc mettre en parler aux adultes qui sont censés protéger votre enfant dans le cadre scolaire". Il est également nécessaire de faire "des captures d'écran pour garder tout ça, dire aux enfants de bloquer les contacts malveillants et signaler au réseau social". Facebook, Snapchat ou Instagram peut alors supprimer le contenu ou le compte du ou des harceleurs.

Il ne faut pas aller sur les réseaux sociaux avant 13 ans. - Justine Atlan

"Les réseaux sociaux sont des 'social media', rappelle la directrice de l'association. Et on n'est pas forcément capable avant 13 ans de gérer un média, d'avoir une prise de parole publique, de mettre en ligne des contenus de soi."

Ce sont des Formule 1 qu'on leur met dans les mains sans forcément qu'ils aient la capacité de gérer tout ça. - Justine Atlan

Les parents doivent donc accompagner les enfants, leur donner de bons réflexes : "Leur expliquer ce qu'ils peuvent mettre en ligne ou non, leur apprendre leur responsabilité vis à vis de leurs camarades". Les jeunes ne doivent pas partager ou liker des contenus malveillants. "_Ils sont aussi beaucoup à être auteurs de cyberharcèlement sans avoir de mauvaises intention_s, souligne Justine Atlan. Plutôt que de supprimer des contenus ou de les signaler, ils vont les partager et favoriser la diffusion massive de ces contenus destructeurs pour la victime."

Le système et certains réseaux sociaux comme Twitter poussent les jeunes à mettre des contenus extrêmement choquants en ligne pour provoquer beaucoup de clics, de partages. - Justine Atlan

Le contrôle parental nécessaire pour les enfants

Le contrôle parental sur internet est "très utile pour les enfants de primaire, ils ne seront pas confrontés à des prédateurs par exemple". Mais ensuite, quand ils grandissent, Justine Atlan l'admet, "c'est un peu compliqué". 

D'où l'intérêt d'avoir fait tout un travail en amont de pédagogie auprès des enfants pour leur expliquer les bonnes pratiques, notamment l'importance de paramétrer leurs comptes sur les réseaux sociaux

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu