Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dangeul : Le prieuré de Mayanne doit bénéficier du Loto du Patrimoine

-
Par , France Bleu Maine
Dangeul, France

Le Prieuré de Mayanne, à Dangeul, a été choisi pour bénéficier du Loto du patrimoine impulsé par Stephane Bern. L'argent récolté doit permettre de réhabiliter le Logis-Halle, un bâtiment unique en son genre en France.

Le Prieuré de Mayanne fait partie des trois sites sarthois retenus pour le Loto du patrimoine.
Le Prieuré de Mayanne fait partie des trois sites sarthois retenus pour le Loto du patrimoine. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Le Prieuré de Mayanne se découvre sous le soleil. Au cœur du Pays Saosnois, le site fondé par les Bénédictins et classé aux Monuments Historiques, possède encore son ancienne chapelle du XIème siècle, son Aula, une grande salle qui accueillait les décisions de justice, mais aussi le Logis Halle, une grande bâtisse du XVème siècle, qui aujourd'hui a grand besoin d'être rénovée. 

Le Logis-Halle du Prieuré de Mayanne doit profiter des recettes du Loto du patrimoine
Le Logis-Halle du Prieuré de Mayanne doit profiter des recettes du Loto du patrimoine © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

C'est cette partie du site qui a été choisie pour participer au Loto du Patrimoine. Sous l'impulsion de Stephane Bern, 250 sites classés, dont trois en Sarthe, ont été sélectionnés pour bénéficier des recettes d'un nouveau jeu à gratter qui sortira au mois de septembre et qui doit permettre de rapporter de 15 à 20 millions d'euros.

Des travaux à plusieurs centaines de milliers d'euros

Les travaux sont lourds, dans le Logis-Halle qui s'étend sur 25 mètres de long, 14 mètres de haut et 15 mètres de large. Il suffit de prendre un peu de hauteur pour s'en rendre compte. Depuis les escaliers en colimaçon de l'Aula voisine, on peut distinguer la toiture du bâtiment, qui est en train de s'affaisser. 

"C'est une toiture qui remplace un toiture antérieure, beaucoup plus légère, qui a été ajoutée au XVIIème siècle", décrit Jürgen Klötgen, le propriétaire du Prieuré de Mayanne.   "Le problème, c'est qu'elle porte un poids énorme, elle est en fin de parcours en terme de résistance." Et en raison de l'état, les charpentiers ne peuvent plus monter pour faire les réparations, une opération jugée trop dangereuse.

A l'intérieur, une charpente provisoire a été installée pour maintenir le bâtiment debout.
A l'intérieur, une charpente provisoire a été installée pour maintenir le bâtiment debout. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Même constat lorsque l'on se rend à l'intérieur du bâtiment. Le Logis-Halle du Prieuré a une architecture bien particulière, dite sur poteau bois. D'imposantes poutres montent du sol pour venir consolider la structure. Selon les propriétaires, qui ont fait venir des experts, il s'agit d'une des bâtisses les plus anciennes de France utilisant cette technique, ce qui lui confère un "caractère exceptionnel"

Mais le temps a fait son oeuvre. "Vous voyez, vous avez là une pièce de bois qui soutient par exemple. Elle est fendue au milieu, elle a cassé."  Pour maintenir l'édifice, des travaux provisoires ont été menés. Une charpente en bois a été installée en 2013. "Cela ne pourra pas durer, alerte Jürgen Klötgen. Si on l'enlève, on ne sait pas si demain, ou dans 15 jours ou dans six mois, le tout ne va pas s'effondrer."

Ce n'est qu'un début !

Pour rénover le bâtiment, il va falloir le démonter intégralement pour ensuite le remonter à l'identique. Un budget d'au moins 690 000 euros. Et c'est sans compter la réfection des intérieurs : les murs qui remplacent des cloisons en bois, le torchis d'époque qui s'abîme petit à petit.

Par la suite, les propriétaires aimeraient également rénover les cloisons d'époque, faites de torchis,  qui sont en train de s'effriter.
Par la suite, les propriétaires aimeraient également rénover les cloisons d'époque, faites de torchis, qui sont en train de s'effriter. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Les propriétaires attendent confirmation de l'Etat

Pour l'instant, Jürgen Klötgen reste prudent quant au Loto du patrimoine. Rien n'est signé. "Nous avons des échos mais nous n'avons pas de confirmation. Je trouve que c'est déja formidable de se de dire que l'on serait dans le lot. Mais nous avons un respect de la République Française et de son représentant, qui doit encore signer la chose. Nous n'allons pas aller chanter sur tous les toits, et lui forcer un peu la main. Il y a le respect de la signature, et de l'annonce officielle qui n'existe pas pour l'instant."

Le Prieuré de Mayanne et l'ensemble de ses bâtiments d'époque sont ouverts à la visite dès aujourd'hui, et jusqu'à fin août. Pour un saut dans le temps, avec comme guides les propriétaire du lieu, deux passionnés. 

Le prieuré de Mayanne est ouvert à la visite dès aujourd'hui, et jusque fin août.
Le prieuré de Mayanne est ouvert à la visite dès aujourd'hui, et jusque fin août. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort
Choix de la station

À venir dansDanssecondess