Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Dannemarie, l'installation de silhouettes de femmes dans le centre-ville fait débat

vendredi 21 juillet 2017 à 16:03 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

65 silhouettes de femmes ont été installées dans la commune de Dannemarie. L'idée était de célébrer l'année de la femme. Femmes enceintes, avec un sac de shopping, en talons aiguilles, une association féministe demande de les retirer, trop caricaturales. La mairie refuse, mais ouvre le dialogue.

65 silhouettes de femmes sont installées dans le centre-ville de Dannemarie
65 silhouettes de femmes sont installées dans le centre-ville de Dannemarie © Radio France - Guillaume Chhum

Dannemarie, France

L'année de la femme 2017 fait polémique à Dannemarie. Récemment, la municipalité a inauguré une rue au nom de Monique Wittig qui fut l'une des fondatrices du Mouvement de libération des femmes. Le hic s'est produit au mois de juin. Le maire, Paul Mumbach, a décidé d'installer dans le centre-ville 65 pancartes en contreplaqué illustrant des femmes. Une association féministe demande de les retirer, trop caricaturales pour les femmes.

C'est absolument scandaleux pour nous ce genre d'images. On pourrait mettre des femmes politiques, des femmes d'affaires, des femmes chefs d'entreprise et pas des femmes dans les représentations les plus stéréotypées," Sarah, responsable de l'antenne locale des "effrontées" de Strasbourg

Sarah, de l'association féministe "les éffrontées "

Femmes enceintes, femmes avec des sacs de shopping, en talons aiguilles. Une initiative qui a fait bondir l'association féministe "les effrontées ", qui demande au maire de retirer tout simplement ces silhouettes, car elles caricaturent l'image de la femme.

Les silhouettes dans le centre-ville de Dannemarie  - Radio France
Les silhouettes dans le centre-ville de Dannemarie © Radio France - Guillaume Chhum
Devant la mairie de Dannemarie  - Radio France
Devant la mairie de Dannemarie © Radio France - Guillaume Chhum

Pas question répond Paul Mumbach, il a pris cette initiative pour susciter le débat et réfute l'idée de la caricature. Paul Mumbach rappelle à cette association que la porte de la mairie est grande ouverte pour le dialogue.

Si on arrive pas à assimiler le deuxième degré, la cause est perdue. Arrêtons de dire que l'on caricature. Moi je suis très très heureux que ça suscite la discussion, les échanges etc ," Paul Mumbach, le maire de Dannemarie.

Victime de son succès ou pas ? Sur les 65 silhouettes installées à Dannemarie, 10 se sont volatilisées.

Il n'y avait aucun mal, il n'y avait pas de polémique. On a des femmes d'affaires, des femmes qui font du shopping, Betty Boop, on en a pour tous les goûts," Dominique Stroh, adjointe au maire qui a participé à la création des silhouettes

La réponse de Paul Mumbach, le maire de Dannemarie

Des silhouettes trop caricaturales pour une association féministe  - Radio France
Des silhouettes trop caricaturales pour une association féministe © Radio France - Guillaume Chhum

Reportage avec les habitantes de Dannemarie, l'association "les effrontées" et l'adjointe au maire Dominique Stroh