Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des artisans se mobilisent pour donner un toit à une famille avant l'hiver dans l'Eure

mardi 21 novembre 2017 à 4:59 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Dans l'Eure, un collectif d'artisans, les artisans du cœur, vient de voir le jour. Il va venir en aide à une famille qui a fait construire une maison sur la commune de Flancourt-Catelon. Malgré les sommes versées par Frédéric et Magali Confais, les artisans n'ont pas terminé le chantier.

C'est dans agrandissement de 45 mètres carrés du garage que la famille Confais espère habiter à partir de la mi-décembre
C'est dans agrandissement de 45 mètres carrés du garage que la famille Confais espère habiter à partir de la mi-décembre © Radio France - Laurent Philippot

Flancourt-Catelon, France

Pour Frédéric et Magali Confais, cette maison sur la commune déléguée de Flancourt-Catelon (près de Bourg-Achard dans l'Eure), c'était l'assurance de jours heureux en famille. Le couple avait revendu son pavillon de Bourg-Achard pour faire construire ce pavillon de 150 mètres carrés. Le prêt était accordé par la banque mais les ennuis ont commencé en juillet 2015. L'assistant maître d'œuvre, engagé par Frédéric pour coordonner les travaux, est parti sans laisser d'adresse. Idem pour le maçon, non sans avoir empoché des sommes conséquentes. "On avait l'impression que l'assistant maître d'œuvre avait tout calculé pour abandonner avant les vacances" raconte, dépité, le père de famille, Frédéric.

Le maçon a pris 10.000 euros, et il est parti avec, le charpentier 7.000" - Magali Confais

La famille a déjà déboursé 57.000 euros, pour rien, et a repris un crédit pour construire l'annexe du garage.

Un élan de solidarité

A l'origine du collectif Artisans du cœur, Christophe Larchevêque. Électricien à Rougemontiers, il a été ému par la situation du couple et de ses trois enfants et a rameuté tous les corps de métiers. Très vite, les artisans du secteur ont répondu présents. Steeven le carreleur, Pascal le menuisier, Cyril électricien lui aussi, Grégory et Cindy, spécialisés en rénovation générale, Thomas charpentier, Julien plombier ou Sébastien le peintre vont tous donner un coup de main bénévolement, le soir, après leur chantier ou le week-end. Sébastien a même obtenu de son fournisseur qu'il offre la peinture.

Je suis quelqu'un qui a un gros cœur, mes amis ont un gros cœur. On ne pouvait pas laisser des gens comme ça !" - Christophe Larchevêque, électricien

Le chantier de la maison de 150 mètres carrés est à l'arrêt depuis juillet 2015. Un cauchemar pour la famille Confais ! - Radio France
Le chantier de la maison de 150 mètres carrés est à l'arrêt depuis juillet 2015. Un cauchemar pour la famille Confais ! © Radio France - Laurent Philippot

Sur le chantier, des habitants du village sont passés pour déposer une enveloppe pour aider la famille. Un geste qui a ému Michèle, la mère de Frédéric, qui depuis deux ans, vit avec son mari sur le terrain dans un camping-car pour éviter les vols. Les artisans, ainsi que la famille, vont s'atteler aux travaux : gros œuvre, peinture et finitions. L'objectif, c'est que tout soit prêt pour mi-décembre, car à partir de janvier, Frédéric et Magali Confais devront rembourser leur nouveau crédit, qu'ils ne veulent pas ajouter au loyer qu'ils paient actuellement en attendant.