Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Une manifestation virtuelle rassemble près de 200 cyclistes dans l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

À cause du coronavirus, la troisième édition de la manifestation "Tous à vélo" se déroule en ligne. À défaut d'organiser un rassemblement, l'association Vélocité Montpellier invite les cyclistes à partager leur vision du vélo. Près de 200 d'entre eux ont participé.

Près de 200 Héraultais ont manifesté en ligne.
Près de 200 Héraultais ont manifesté en ligne. © Radio France - Clara GUICHON

Au lieu de rouler sur le bitume, c'est sur la toile que roulent les manifestants de "Tous à vélo". Ce dimanche 8 novembre 2020, Vélocité Montpellier lance la 3e édition de cet événement qui promeut le vélo. L'association invite les habitants de la Métropole de Montpellier à partager leur vision du vélo sur Internet.

Photos et témoignages à l'appui

Ce dimanche, près de 200 personnes, âgés de 10 mois à 84 ans, ont participé. Elles ont publié un photo d'eux en selle et ont exposé leur vision de la bicyclette. "Le vélo pour moi c'est la sensation du vent qui caresse ma joue", note Robin. Sur sa photo, le petit garçon de 8 ans est coiffé d'un casque bleu pétant. "Et je voudrais que toutes les personnes aient un vélo et qu'ils arrêtent la voiture.

Nombre de participants écrivent qu'ils souhaiteraient davantage de pistes cyclables et des aménagements. "Je rêve de sécurité, pour tous, explique Claire, au guidon de son vélo avec ses deux enfants, d’une ville où mes filles choisiront le vélo sans même se poser de question, et sans que, moi-même, je ne me pose des questions pour elles."

Sous son selfie sur lequel il apparaît avec un large sourire, Yann, un Montpelliérain du quartier de Figuerolles, dessine une ville du futur  : "Des parkings à vélos fermés, des pistes larges et connectées partout, des pompes à vélo publiques et gratuites à tous les coins de rue, des réparateurs pas débordés, des vélos-cargos en location, des vélos électriques en libre-service, des autoroutes à vélos pour aller à la plage, des cours de vélo à l’école, des emplacements vélo dans les tramways…"

La plateforme restera ouverte jusqu'à la fin du confinement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess